Android 8.1 Oreo vous informera de la vitesse d’un réseau Wifi avant d’y être connecté

Pour nous éviter la déconvenue de nous connecter par mégarde sur un réseau Wifi trop lent, Google vient d’annoncer le déploiement prochain – sur Android 8.1 Oreo – d’une nouvelle fonctionnalité qui devrait filer la banane à plus d’un utilisateur. Cette dernière permet d’identifier au premier coup d’œil les hotspots les plus véloces – et ce sans avoir à s’y connecter au préalable.

Avec ce nouveau système, Android pourrait donc nous épargner la douloureuse recherche de spots fonctionnels dans l’océan de réseaux détectés par son mobile lors d’un scan Wifi en milieu urbain. Reste bien sûr la question de la mise à disposition de cette fameuse feature. De ce côté, rien de nouveau sous le soleil, Google s’active et les constructeurs tiers risquent une nouvelle fois de traîner.

Google vient d’annoncer l’arrivée prochaine, sur Android 8.1 Oreo, d’une fonctionnalité intéressante. Il sera possible de connaître la vitesse d’un réseau Wifi avant d’y être connecté.

Compte tenu du déploiement au compte-goutte des upgrades vers Android Oreo (bien souvent proposé dans sa version 8.0), il faudra probablement attendre un peu avant que tout le monde puisse se connecter au bon réseau Wifi en un seul clic…

Un système simplifié, voulu pour être accessible et compris de tous

Inutile donc de vous attendre à des détails concernant la vitesse des débits ou la réactivité de la bande passante. La fonctionnalité pensée par Google s’avère minimaliste, ce qui n’est pas forcément une mauvaise chose. Le tout reprendra la forme de la sacro-sainte liste des réseaux Wifi disponibles, sauf que chaque hotspot détecté sera doublé d’une mention précisant la nature de son débit. Enfin à la louche.

Pas question de balancer des données techniques, Google a simplement opté pour de simples adjectifs – et précise (ici) le plus concrètement du monde à quoi ils correspondent. Une connexion qualifiée de « lente » permettra ainsi de « passer des appels téléphoniques et envoyer des SMS« , tandis qu’une bande profitant d’une vitesse « correcte » permettra – selon le géant américain – de « consulter des pages Web, d’utiliser les médias sociaux et d’écouter de la musique en streaming« .

Au-delà, on trouve des lignes jugées « rapides » et « très élevées ». La firme de Mountain View se permet cette fois la fantaisie de préciser que ces types de connexion sont suffisants pour, respectivement, « regarder la plupart des vidéos en streaming » et « regarder des vidéos de très haute qualité en streaming« .