Android et Windows Phone 7 devant iOS en 2015 ?

Les études des cabinets d’analyses sont souvent intéressantes puisqu’elles permettent de mettre en relief l’état d’un marché et de mieux positionner les produits ou les services qui se le partagent. Ceci dit, lorsqu’on raisonne en terme de chiffres, il convient de rester prudent et encore plus avec les résultats annoncés par IDC. Car en effet, d’après le cabinet, Android et Windows Phone 7 seraient susceptibles de passer devant iOS en… 2015.

Sur le papier, les résultats de l’analyse menée par IDC semble particulièrement éloquents. Cette année, le marché des smartphones devrait ainsi augmenter de 50 % et Google Android pourrait ainsi continuer sur sa lancée et finir par obtenir pas moins de 39,5 % de parts de marché, devançant ainsi Symbian (20,9 %) et iOS (15,7 %). RIM et son BlackBerry arriveraient juste derrière avec 14,9 % de parts de marché.

Cela dit, c’est d’ici 2015 que tout pourrait basculer. Toujours d’après le cabinet, la plateforme de Google pourrait vraisemblablement conserver la première place avec 45,4 % de parts de marché. La grosse surprise de cette étude nous vient tout droit de Redmond. Grâce à l’accord passé avec Nokia, Windows Phone 7 risquerait de créer la surprise et pourrait finalement obtenir 20,9 % de parts de marché, ce qui le positionnerait loin devant iOS (15,3 %) et RIM (13,7 %). Le revers de la médaille, c’est que Symbian se retrouverait loin, très loin derrière avec seulement 0,2 % de parts de marché.

Quelque part, il s’agit donc plus de prédictions que de prévisions. Le marché des technologies, nouvelles ou pas, est en constante évolution et des tendances qui semblent confirmées peuvent parfaitement s’inverser en l’espace de quelques semaines ou de quelques mois. D’autant plus qu’il est parfois difficile d’anticiper la sortie d’un nouveau produit ou d’un nouveau service et de mesurer son impact sur le court, le moyen et le long terme. L’exemple le plus frappant, c’est d’ailleurs celui de l’iPhone.

Toutefois, sans citer de chiffres (histoire de ne pas se mouiller), on peut effectivement imaginer que l’accord passé entre Nokia et Microsoft risque de changer considérablement la donne. Si le constructeur finlandais est en perte de vitesse sur le marché des systèmes d’exploitation mobile, il reste bien implanté sur le marché des téléphones portables. Dans ce contexte, Windows Phone 7 risque effectivement de s’imposer face à la concurrence. En revanche, il ne faut pas non plus oublier que RIM s’intéresse de plus en plus à la plateforme Android, qu’il sera prochainement possible de profiter des applications du Market sur sa tablette et, peut-être un jour, sur ses téléphones. Inutile de préciser que ce point pourrait jouer en sa faveur.

Via (Crédits Photo)

Share this post

Frédéric Pereira

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.