#io14 : Google présente Android L Developer Preview

La Google I/O 2014 vient d’ouvrir ses portes et les annonces devraient s’enchainer à un rythme effréné durant ces prochaines heures. Preuve en est, Google a profité de sa conférence d’ouverture pour lever le voile sur Android L Developer Preview, soit sur la nouvelle version de sa plateforme mobile phare. Avec pas mal de chiffres-clés au passage, une nouvelle interface encore plus épurée et même quelques fonctions très sympathiques en prime.

Comme à l’accoutumée, Sundar Pichai a commencé par dresser un rapide bilan de la situation. Sans grande surprise, Android a connu une croissance exponentielle au fil de ces derniers moins. A l’heure actuelle, la plateforme compterait plus d’un milliard d’utilisateurs actifs à travers le monde.

Android L Developer Preview

La nouvelle version d’Android sera plus épurée, mais aussi plus colorée.

Contre 538 millions l’année précédente. Mieux, toujours selon les chiffres donnés par la firme, plus de 93 millions de selfies seraient capturés chaque jour, ce qui me pousse à penser que notre espèce ne devrait pas tarder à disparaître dans un torrent de flammes. Mieux, chaque jour, nos téléphones seraient consultés plus de 100 milliards de fois.

Autre chiffre intéressant, les tablettes fonctionnant sous Android détiendraient à présent 62% de parts de marché. Les Kindle Fire ne seraient pas comptabilisées.

Material Design, une interface unifiée pour tous les produits de la firme

Google a donc décidé de poursuivre ses efforts et la firme a ainsi imaginé une nouvelle interface unifiée, ou plutôt une nouvelle identité visuelle, qui englobera tous ses produits, et tous ses services. Ce qui comprend sa plateforme mobile, bien sûr, mais également son navigateur et tous ses services.

Cette nouvelle identité se veut encore plus simple, encore plus accessible et encore plus colorée. Avec de gros morceaux de « flat design » en prime, forcément, histoire de s’aligner sur la concurrence.

En outre, toutes les applications seront désormais constituées de plusieurs couches indépendantes, des couches qu’il sera parfaitement possible de personnaliser.

Une nouvelle police sera également de la partie. Son nom ? Roboto. Il faudra aussi compter avec de nouveaux effets liés aux actions, et à de nouvelles icônes et pictogrammes en prime.

Mais le truc vraiment fort, finalement, c’est le framework développé spécialement pour l’occasion. Polymer, c’est son nom, permettra aux développeurs et aux éditeurs d’homogénéiser l’interface de leurs outils à travers les différentes plateformes du marché. Un peu comme du « responsive », mais à la sauce Google en somme.

Envie d’en savoir plus sur cette nouvelle identité visuelle ? Pas de problème, tout est expliqué sur un site spécial, un site accessible à cette adresse : http://www.google.com/design.

Android L Developer Preview : image 2

Des fiches plus épurées.

Android L Developer Preview : image 1

Un contenu mieux structuré.

Une refonte des applications natives

Google a aussi beaucoup travaillé sur ses applications natives. L’exemple le plus frappant, c’est sans nul doute celui de Gmail. L’outil profitera désormais d’une interface plus propre, et mieux agencées, avec une mise en valeur du contenu affiché, et donc des courriers trainant dans notre boite de réception.

En marge, un nouveau bouton va faire son apparition pour nous permettre de composer nos messages plus rapidement.

Chrome ne sera pas non plus en reste avec une nouvelle présentation des onglets en carrousel. Il en ira de même pour le composeur, le carnet d’adresses et tous les autres outils propres à Android. Le truc intéressant, c’est que le framework évoqué un peu plus haut sera aussi plus léger à charger. Autrement dit, Android L Developer Preview devrait être plus réactif que la version actuelle de la plateforme.

Android L Developer Preview : image 3

Le responsive design vu par Google.

Android L Developer Preview : image 4

Une interface, pour plusieurs affichages.

Du mieux pour les notifications et l’écran de verrouillage

Pas mal de changements du côté des notifications aussi. Désormais, ces dernières s’afficheront sur l’écran de verrouillage de nos terminaux sous la forme de cartes, un peu à l’image de ce que propose Google Now. Il suffira d’un simple défilement du haut vers le bas pour les afficher en enfilade. En outre, un nouveau format de notification géant va aussi faire son apparition.

Concernant le verrouillage, il y a aussi une autre nouveauté intéressante. Si l’utilisateur le souhaite, il pourra donner des accès spéciaux à certaines applications. Lorsque ce sera fait, il pourra y accéder sans pour autant avoir à saisir son code.

Il faudra aussi compter avec un nouveau widget affichant les dernières applications lancées et les dernières pages vues sous la forme d’une pile interactive. Autant dire qu’il vaudra mieux ne pas oublier d’activer le mode de navigation privée lorsque vous irez sur certains sites.

Dans le même ordre d’idée, la recherche de Google Search pourra désormais aller chercher du contenu au sein même des applications. Un peu comme le Spotlight de OS X 10.10.

Android L Developer Preview : image 6

Joli, non ?

Android L Developer Preview : image 5

La nouvelle version de Gmail.

ART à tous les étages

Ce n’est pas vraiment une surprise, mais Google a finalement décidé de se détourner de Dalvick au profit de ART, pour Android Runtime. Point positif, ce dernier sera tout à fait capable de gérer les instructions en 64-bit.

Ce n’est évidemment pas sa seule nouveauté. Les développeurs pourront ainsi se faire plaisir avec un nouveau pack d’outils permettant d’aller taper directement dans le GPU, avec plein de jolies choses touchant aux shaders, aux textures et aux effets divers et variés. Cela ne changera pas grand chose pour Mme Michu, bien sûr, mais il ne faut pas oublier que la Google I/O est une conférence destinée… aux développeurs.

En marge, Google a aussi présenté un nouveau projet lié à la gestion de l’énergie, avec une API spécialement développée pour l’occasion : JobScheduler. Par son entremise, les éditeurs pourront gérer plus facilement la consommation énergétique de leurs applications.

Et puis, il y a la sécurité aussi. Big G ne plaisante visiblement pas et la firme va ainsi déployer fréquemment des patchs de sécurité pour couper l’herbe sous le pied des malwares.

Android L Developer Preview : image 8

L’historique, ou plutôt les éléments récents.

Android L Developer Preview : image 7

Les nouvelles notifications.

Déploiement en cours

Le SDK de Android L Developer Preview et les premières images du système seront déployées dès demain sur le Nexus 5 et sur la Nexus 7. Autant dire que les articles risquent de pleuvoir dans la foulée.

D’autres nouveautés ont été annoncées à l’occasion de cette conférence, avec pas mal de choses concernant les objets connectés. Ces sujets-là ne seront pas évoqués ici, mais sur Machineo. Dans la soirée, ou demain c’est selon.

Via