Android peut parfaitement tourner sur la Nintendo Switch, mais pas de manière officielle

Des développeurs ont réussi à installer Android sur la Nintendo Switch. Un exploit qui mérite un tonnerre d’applaudissements !

Vous vous demandez si Android peut fonctionner sur la console de Nintendo ? Sachez que c’est bien le cas. Dans une vidéo qui a récemment été postée sur Twitter, les développeurs Billy Laws et Max Keller montrent qu’ils ont relevé ce défi que bon nombre de personnes pensaient impossible à accomplir. Il faut savoir que la Nintendo Switch embarque un processeur Nvidia Tegra X1. Une plateforme qui est bel et bien compatible avec le système d’exploitation grâce à son architecture ARM.

nintendo-switch-maj. credits-pixabay.com

Crédits-pixabay.com

D’ailleurs, avant la sortie de la Switch, les rumeurs voulaient que Nintendo opte pour Android, mais finalement, la société a choisi le système d’exploitation FreeBSD pour faire tourner la console.

Grâce en tout cas à l’exploit réalisé par ces deux développeurs, on a maintenant la certitude que la Nintendo Switch supporte l’OS de Google.

Une version d’Android Q sur la Nintendo Switch

En réalité, la version d’Android que Billy et Max ont réussi à installer sur la Nintendo Switch est une preview d’Android Q. Ce qui est d’autant plus intéressant, c’est que le système prend en charge le Bluetooth, le WiFi et les boutons de la console. À cela s’ajoute la possibilité de se rendre sur internet grâce au navigateur web de la plateforme.

Malgré cette avancée majeure, il reste encore du travail. D’après Max Keller, pour l’heure, le son et le port USB ne sont pas opérationnels. De plus, il manque encore le pilote du processeur graphique. Compte tenu cependant de la compétence de l’équipe, nous pouvons espérer une résolution de ces problèmes dans les semaines, voire les jours qui viennent.

Quel intérêt ?

Face à cette réalisation, la question sur l’intérêt d’installer Android sur la Nintendo Switch se pose. Il convient avant tout de souligner que si les deux développeurs sont arrivés à ce stade, c’est pour le plaisir du défi.

Ce qui importe alors, c’est le fait qu’ils aient réussi à atteindre leur objectif. Après tout, compte tenu de la complexité du processus d’installation, seuls les véritables geeks s’y intéresseront.