Android : plus de synchronisation des contacts avec Facebook

Google et Facebook ne s’entendent pas très bien et ce nouvel épisode pourrait contribuer à dégrader encore un peu plus les relations entre les deux firmes. Car en effet, Google a profité d’une mise à jour du Nexus S et du Nexus One pour bloquer purement et simplement la synchronisation des des informations des contacts du terminal avec Facebook. Et attention, car la mesure va être appliquée à tous les terminaux fonctionnant sur Gingerbread, forcément…

Rappelons que ce n’est pas la première fois que Google et Facebook se crêpent le chignon. Oh non, vraiment pas. Rien qu’en novembre dernier, Google avait ainsi pris des mesures identiques, mais pour le carnet d’adresses de Gmail. Pourquoi ? Tout simplement parce que Facebook souhaitait pouvoir accéder à son contenu sans proposer la même chose en retour. Le plus ironique, dans cette histoire, c’est que le célèbre réseau social s’était contenté de répondre par la négative à la demande de Google, arguant que ce dernier n’offrait pas assez de garanties sur la protection des données personnelles de ses utilisateurs. Pas mal, non ?

Et là, forcément, Google monte un cran plus haut en fermant une fois de plus la porte au nez de Facebook, mais cette fois sur Gingerbread. Selon la firme californienne, le problème qui se pose, c’est le fait que les données en provenance du réseau social ne puissent pas être importées définitivement sur le terminal. Toujours de son point de vue, cela « crée une impression trompeuse de la portabilité des données ». Faut bien l’avouer, c’est une tournure de phrase plutôt élégante… pour une situation finalement très puérile.

Cela étant dit, il ne faut pas perdre de vue que Google aimerait bien pouvoir percer sur le marché des réseaux sociaux, mais que toutes ses tentatives pour y parvenir ont complètement foiré. Toutefois, malgré l’échec cuisant de Buzz, le géant de la recherche ne compte pas en rester là et devrait lancer prochainement un nouveau service de ce type. Si tu veux le fond de ma pensée (de toute façon, t’as pas vraiment le choix), alors il se pourrait bien que cette nouvelle mesure soit encore moins innocente qu’il n’y paraît. Les mobiles sous Android se vendent bien, de mieux en mieux même, et ces derniers serviront peut-être de levier pour imposer le prochain service social de la firme.

Le plus drôle, dans cette histoire, c’est que Google avait envisagé en 2004 le rachat de Facebook. Malheureusement pour Larry et Sergey, Mark Zuckerberg et ses copains avaient gentiment décliné l’offre. Et on notera qu’ils en ont d’ailleurs fait de même trois ans plus tard, refusant ainsi les 15 milliards offerts par Google. Oui, garçon, dix fois plus que ce qui avait été dépensé pour YouTube. Dans tous les cas, faut croire que tous ces accords ratés ont laissé des traces dans leur relation et on a très très hâte de voir comment les choses vont tourner.

Share this post

Frédéric Pereira

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.