Avec ce boitier, l’iPhone peut faire tourner Android !

Nick Lee est de retour avec un boitier totalement surprenant. Et encore, ce n’est rien de le dire car cet appareil va vous permettre de faire tourner Android sur… un iPhone. Comment ? En s’appuyant sur une application mobile assez particulière, une application spécialement développée pour l’occasion. Et si vous avez envie de voir à quoi cela ressemble, alors c’est clairement votre jour de chance.

Nick bosse pour une agence du nom de Tendigi. Elle se focalise sur le secteur du mobile et elle compte pas mal de clients prestigieux à son catalogue. Elle a notamment travaillé pour WWF, IBM ou même Ford.

Android iPhone

Nick a réussi à faire tourner Android sur un iPhone.

Il occupe un poste d’associé et il est aussi le CTO de l’entreprise.

Nick adore bricoler ses bijoux numériques

Mais ce n’est pas pour cette raison qu’il est aussi connu sur la toile. En réalité, Nick est aussi un bidouilleur très talentueux et il adore détourner les produits de leur usage premier. Un exemple ? Il s’est récemment illustré en faisant tourner Windows 95 sur son Apple Watch. La vidéo avait d’ailleurs rencontré un certain succès en avril dernier, totalisant un peu plus de 1,6 millions de vues.

Cette fois, notre ami a voulu aller encore plus loin en permettant à un iPhone de faire tourner… Android.

La tâche n’a pas été aisée, bien sûr. Pour commencer, Nick a récupéré une version de la plateforme de Google et il a ensuite développé une application mobile à l’aide de différentes librairies comme libimobiledevice ou encore usbmuxd.

Si ces noms ne vous disent rien, alors sachez que la première librairie se présente sous la forme d’une suite d’outils permettant une communication native avec les appareils iOS. Le second, pour sa part, est un daemon.

Derrière, il a aussi développé un programme capable d’afficher les données stockées sur le boitier et d’émuler tous les contrôles tactiles.

Un système basé sur un mini-ordinateur

Ensuite, Nick s’est aussi procuré deux ou trois babioles et notamment un câble Lightning et un mini-ordinateur, le Lemarker HiKey. Pourquoi ne pas avoir pris un Raspberry Pi ? Tout simplement parce qu’il s’agit de la machine de référence de l’Android Open Source Projet.

Il a connecté la machine à une batterie de 650 mAh afin de lui conférer une certaine autonomie et il a ensuite placé le tout dans un boitier imprimé à l’aide d’une imprimante 3D, un boitier prenant la forme d’une coque pour l’iPhone 6s. Ensuite, eh bien il a installé son programme et tous les logiciels associés avant de transférer son application mobile sur l’iPhone.

Alors bien sûr, Android n’est pas directement installé sur le petit téléphone pommé, mais cela n’en reste pas moins une belle prouesse.