Ann Hodges ou l’histoire de la femme qui a été frappée par une météorite

Est-il possible de survivre après avoir été frappée par une météorite ? Il semblerait bien que oui et Ann Hodges en est la preuve.

En 1954, cette femme originaire d’Alabama aux États-Unis a été frappée par une météorite alors qu’elle était allongée dans sur son canapé. La météorite qui l’a touchée a perforé le toit de sa maison pendant qu’Ann Hodges se reposait tranquillement dans son salon.

D’après le récit de la victime, la pierre a d’abord atterri sur la radio avant de ricocher sur sa hanche. Si Ann Hodges n’a pas perdu la vie suite à cet accident, elle en a quand même gardé un souvenir. La météorite a en effet laissé une grosse ecchymose en forme d’ananas sur la hanche de la femme.

Cette dernière a cependant évité le pire, car elle aurait pu en ressortir avec des séquelles plus graves sachant que la météorite en question faisait 3,86kg.

La météorite est tombée dans son salon

Avant que la météorite ne s’abatte sur la maison d’Ann Hodges, plusieurs habitants de Sylacauga, l’endroit où cela s’est déroulé, ont affirmé avoir vu « une lumière rougeâtre. »

D’autres ont indiqué avoir aperçu « une boule de feu accompagnée d’une énorme explosion et d’un nuage brun. » Le fait que cette météorite s’écrase sur la maison d’Ann a étonné de nombreux scientifiques à l’époque.

D’après Michael Reynolds, astronome au Florida State College, « La plupart des météorites tombent habituellement dans l’océan ou frappent l’un des vastes lieux éloignés de la Terre. Pensez à combien de personnes ont vécu tout au long de l’histoire humaine. Vous avez plus de chance d’être frappé par une tornade, par la foudre et par un ouragan tous en même temps. »

Une météorite à vendre

Lorsque la météorite s’est écrasée sur la maison d’Ann Hodges, son mari et elle ont réclamé la météorite au Sylacauga, car elle avait atterri dans leur propriété. Le couple voulait vendre la roche afin de réparer leur maison qui a été endommagée.

Néanmoins, les acheteurs potentiels n’en ont proposé que 500 dollars. Ann Hodges et son compagnon ont fini par céder la météorite au Musée d’histoire naturelle en 1956 où elle est toujours exposée.

Ann Hodges est décédée d’une insuffisance rénale en 1972 à l’âge de 52 ans.

Mots-clés insolite