Les Anonymous victimes… d’un Cheval de Troie !

La situation est assez cocasse, il faut bien l’avouer. On savait que la police s’intéressait de près au Anonymous mais il semblerait que les forces de l’ordre ne soient pas les seuls à traquer le groupe d’hacktivistes. Un pirate (ou plusieurs, on n’en sait rien pour le moment) aurait en effet mis au point un programme malveillant dissimulé dans un outil utilisé par nos hackers masqués afin d’installer un Cheval de Troie sur les ordinateurs qu’ils utilisent. Un Cheval de Troie qui lui a ainsi permis de mettre la main sur leurs informations personnelles, bien sûr, mais également sur leurs coordonnées bancaires… Comme le dit si bien le dicton, tel est donc pris qui croyait prendre.

Les Anonymous victimes... d'un Cheval de Troie !

Pour se faire, notre pirate aurait ainsi utilisé une version vérolée de Slowloris, un programme utilisé par les Anonymous pour lancer leurs attaques DDoS. A côté de ça, il aurait ensuite réalisé et publié un guide pratique factice contenant un lien pointant vers le fameux outil avant de diffuser le tout sur les différents réseaux fréquentés par nos amis adeptes de Guy Fawkes. En quelques heures, il serait ainsi parvenu à contaminer plusieurs membres du groupe et à récupérer ainsi pas mal d’infos à leur sujet.

Le plus ironique, dans cette histoire, c’est que ce programme malveillant a été détecté par un éditeur bien connu sur le marché des antivirus, à savoir… Symantec. On rappellera à tout hasard que les Anonymous s’en étaient justement pris à ce dernier en diffusant le 7 février dernier les codes sources de deux logiciels lui appartenant : PCAnywhere et Norton Antivirus. Comme c’est incroyable ! Quoi qu’il en soit, si cette information se confirme, alors nul doute que le FBI fera tout pour mettre la main sur ces précieuses données puisqu’elles lui permettront sans doute de démanteler une bonne partie du réseau. Au final, en ce moment, il ne fait pas bon être hacker. Entre cette affaire et l’arrestation de plusieurs membres des LulzSec suite à la coopération d’un des dirigeants du groupe, on peut même aller jusqu’à dire que ça chauffe sévère pour ces derniers.

On va d’ailleurs finir sur un autre dicton : pour vivre heureux, vivons cachés.

Via (Crédits PhotoMetinegrioglu)

Share this post

Frédéric Pereira

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.