Apple a aussi imaginé un téléphone pliable

Apple a récemment déposé une nouvelle mise à jour concernant un brevet déjà déposé en 2011, relatif à smartphone pourvu d’un écran flexible.

La marque à la pomme signe donc et persiste dans la course au smartphone pliable, dans laquelle toute une cohorte de constructeurs s’est engagée, à l’instar de Samsung avec son Galaxy F, Xiaomi, Huawei ou encore Motorola avec son Razr revisité.

Crédits pixabay.com

Même si les signes d’un éventuel lancement d’un tel smartphone par la firme de Steve Jobs ne sont pas encore à l’ordre du jour, le moment qu’elle a choisi pour dévoiler cette nouvelle avancée est un geste qui signifie bien qu’elle est en embuscade sur ce segment de marché.

Un message à l’intention de ses concurrents ?

Samsung compte prochainement dévoiler son Galaxy F à l’occasion de l’Unpacked Event, qui se tiendra à San Francisco d’ici quelques heures. Huawei n’est pas en reste avec l’annonce d’un smartphone pliable qui sera dévoilé dans le cadre du MWC 2019 qui suivra, quelques jours à peine.

Les deux principaux concurrents d’Apple semblent bien être sur la bonne voie pour en mettre plein la vue avec cette nouvelle tendance qu’est le téléphone pliable. Mais ce sera sans compter sur le coup de com d’Apple concernant la mise à jour de brevet que l’entreprise vient d’enregistrer.

Une stratégie « Wait and see » ?

Les images recueillies concernant les brevets qui viennent d’être déposés ne laissent pas planer le doute quant au caractère « flexible » du produit figuré. En effet, on peut apprécier les images d’un produit qui se replie sur un angle de 180° vers l’intérieur, caractéristique que l’on a également pu voir sur les rendus et images du Galaxy F qui ont circulé sur la toile dernièrement.

On peut tout de même se poser la question suivante : pourquoi Apple qui a déposé un brevet concernant ce type de téléphone depuis 2011 s’est-elle fait pour ainsi dire damer le pion par ses adversaires ?

On peut émettre l’hypothèse selon laquelle la marque à la pomme a expressément marqué le pas afin de voir comment le marché et les consommateurs vont réagir face à cette nouvelle tendance technologique et comment ses concurrents comptent se positionner.

En effet, avec un ratio d’affichage inhabituel qui ne matche pas avec les standards vidéo actuels, une consommation d’énergie hors-norme due à la taille de l’écran, pour ne citer que ces points, un smartphone pliable va seulement faire ses premiers pas au cours des prochains mois.

Des raisons envisageables qui ont « peut-être » décidé Apple à attendre pour voir.

Mots-clés applebrevetsiphone