Clicky

Apple a encore de « chouettes postes de travail » sur sa feuille de route

Selon Tim Cook lui-même, Apple aurait encore de « chouettes postes de travail » dans ses cartons. Pas de doute, les croqueurs de pommes vont être rassurés. Ou pas, en fait.

C’est en tout cas ce que l’actuel PDG de l’entreprise a affirmé dans une note interne envoyée à tous ses employés, une note qui a cependant fini par tomber entre les griffes acérées de TechCrunch. A croire que tout le monde n’a pas lu cet autre mémo, qui interdisait formellement aux salariés de communiquer des informations confidentielles aux médias.

Apple Desktop

Apple n’a finalement pas l’intention d’abandonner le marché du desktop.

D’après ce mémo, donc, Apple n’aurait donc pas l’intention d’abandonner le marché du desktop de sitôt.

Apple n’en a pas fini avec le desktop

En réalité, c’est même tout le contraire, car ce marché serait très stratégique pour la marque.

Tim Cook explique ainsi dans sa lettre que les ordinateurs classés dans cette catégorie sont très différents des portables, dans ce sens où ils peuvent « embarquer beaucoup plus de puissance ». Le PDG fait notamment allusion à de plus grands écrans, mais aussi à un maximum de mémoire et de stockage. Mieux, il évoque aussi la richesse de la connectique de ces machines (haha), mais aussi leurs incroyables performances.

Mais le passage le plus intéressant se trouve un peu plus loin.

Tim Cook fait en effet allusion aux médias et au fait que beaucoup de gens se demandent si Apple n’a pas l’intention à terme de quitter le marché du desktop. Le passage se veut rassurant et il indique ainsi qu’il n’a aucun doute sur cette question et qu’il a de « chouettes postes de travail sur sa feuille de route ». Il ajoute ensuite que personne ne devrait s’en inquiéter.

La suite du mémo se focalise sur la vision de l’entreprise et sur son facteur de différenciation. Une fois de plus, l’homme ne fait pas les choses à moitié et il indique ainsi que son entreprise, contrairement aux autres, ne se focalise pas uniquement sur le retour sur investissement de ses produits ou de ses services.

D’après lui, son entreprise agit en effet avec passion.

Une « fuite » qui tombe au bon moment

En attendant, cette « fuite » tombe au meilleur moment possible pour Apple, surtout après les déboires rencontrés par le MacBook Pro 2016. Contrairement aux modèles précédents, cette machine ne fait en effet pas l’unanimité auprès des professionnels.

C’est évidemment problématique pour la marque, d’autant que le Mac Pro commence lui aussi à accuser son âge. C’est même un doux euphémisme puisqu’il n’a pas été renouvelé une seule fois en trois ans.

Fait intéressant, Tim Cook a aussi profité de ce mémo pour évoquer sa rencontre avec Donald Trump. L’évoquer ou, plutôt, la justifier. Il explique en effet qu’il ne pense pas que rester à l’écart soit la bonne attitude à adopter et qu’il est indispensable de prendre part aux débats pour faire avancer les choses.

D’après lui, le futur président des États-Unis aurait eu un discours plus tempéré et, surtout, plus rassurant. Il aurait notamment félicité toutes les personnes présentes pour leurs différentes innovations tout en les invitant à contacter son équipe en cas de problème.

Mots-clés appleimacmac pro

Fred

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.