Apple accusé d’avoir vendu les données iTunes de ses utilisateurs

Des utilisateurs américains ont décidé de poursuivre Apple en justice. Ils accusent effectivement le géant de Cupertino d’avoir vendu leurs informations personnelles iTunes sans leur consentement.

Apple est apparemment en train de passer un sale quart d’heure aux États-Unis. Connue pour sa politique de confidentialité qui mise sur la protection des données privées des utilisateurs, la société fait actuellement l’objet d’une plainte déposée par trois clients d’iTunes résidant à Rhode Island et au Michigan. Ceux-ci l’accusent notamment d’avoir fourni leurs données personnelles à des tiers en échange d’une somme d’argent.

Facepalm

Crédits Pixabay

Une mésaventure qui risque de coûter cher à l’éditeur d’iOS, d’autant plus que le vol de données concernerait des milliers de personnes. Les trois plaignants n’étant que des représentants de celles-ci.

Comme le note Time.com, une telle pratique va à l’encontre du principe d’Apple selon lequel ce qui se passe sur notre iPhone y reste.

Un geste regrettable de la part d’Apple

Ce scandale s’éclate au grand jour alors que des associations de défense des droits des consommateurs ainsi que des gouvernements luttent pour la préservation de la vie privée des utilisateurs.

Il est d’ailleurs inutile de rappeler que si certaines sociétés chinoises ont été interdites de commercialiser leurs produits aux États-Unis, c’est parce que l’administration Trump les avait accusés d’exploiter les informations personnelles des utilisateurs.

Autant dire que cette plainte contre Apple risque de faire beaucoup parler d’elle et de ternir l’image de la firme. Selon toujours le site mentionné ci-haut, le document qui accuse le géant américain soulignerait le fait que « la divulgation des données personnelles des clients iTunes est non seulement illégale, mais peut aussi être dangereuse, car elle permet de cibler des membres vulnérables de la société ».

Moins de 150 dollars pour une liste contenant des informations sensibles

Les victimes affirment avoir trouvé une liste comprenant « les noms et adresses de toutes les femmes célibataires âgées de plus de 70 ans, célibataires et diplômées de l’enseignement supérieur, disposant d’un revenu de plus de 80 000 dollars et achetant de la musique country auprès d’Apple via son application mobile iTunes Store ». D’après elles, une telle liste est disponible à la vente pour environ 136 dollars par millier de clients.

En tout cas, en plus d’être susceptible de devenir la cible des critiques, Apple risque dans cette affaire de devoir dédommager les victimes. Les plaignants réclament d’ailleurs le paiement d’une somme de 250 dollars à chaque client iTunes du Rhode Island dont les informations ont été divulguées et 5 000 dollars à ceux du Michigan.

Mots-clés itunes