Apple accusé de ralentir volontairement l’iPhone 6s et l’iPhone 7

Apple se retrouve en fâcheuse posture. En procédant à une analyse fine des résultats obtenus par l’iPhone 6s et l’iPhone 7 à ses tests, Geekbench en a déduit que la firme à la pomme ralentissait volontairement ses téléphones par le biais de mises à jour logicielles.

Tout est parti d’une simple discussion sur Reddit, une discussion portant sur le rapport entre les performances des iPhone et l’âge de leur batterie.

iPhone 6se

En remplaçant cette pièce sur leur téléphone, des utilisateurs ont en effet remarqué une brusque augmentation du score attribué par la solution.

L’iPhone 6s et l’iPhone 7 touchés par une chute de puissance

Intrigué, l’éditeur de l’application a procédé à plusieurs tests et ces derniers ont confirmé les résultats obtenus par ces utilisateurs.

Fermement décidé à faire toute la lumière sur cet épais mystère, John Poole s’est lancé dans une véritable enquête. Après avoir effectué plusieurs tests sur des iPhone 6s et des iPhone 7, l’homme a réalisé que le score de ces terminaux était conditionné à la fois par l’âge de leur batterie et par la version de leur plateforme.

En analysant les résultats obtenus, Poole a remarqué que le phénomène était visible lors du passage d’iOS 10.2.0 à iOS 10.2.1, mais aussi lors du passage à iOS 11.2.0. Pire, dans ce cas particulier, l’effet était encore plus prononcé et de nombreux terminaux voyaient ainsi leurs performances diminuer d’un coup après avoir migré sur cette version.

Partant de ces résultats, l’homme en a déduit que cette baisse de puissance était conditionnée par le changement de plateforme. Il pense donc que la firme a introduit dans les dernières versions d’iOS une fonction visant à diminuer les performances du processeur de ses téléphones lorsque l’état de leur batterie passe sous un certain seuil.

Un problème lié à la batterie

Plusieurs personnes semblent être de son avis et c’est notamment le cas d’un certain kadupse. D’après lui, si l’entreprise californienne a mis en place cette limitation, c’est surtout pour faire face aux problèmes rencontrés sur les batteries de ses téléphones les plus âgés.

Les batteries lithium-ion ont en effet la fâcheuse tendance à se dégrader au fil des années et des cycles de rechargement. L’iPhone est lui aussi touché par ce problème, bien entendu. Dans ce contexte, Apple aurait mis en place une fonction bridant les performances du processeur pour faire face aux chutes de tension rencontrés sur les batteries de ses téléphones.

Les derniers communiqués de la marque semblent d’ailleurs aller dans le sens de cette théorie. L’année dernière, Apple a en effet reconnu l’existence d’un problème sur les iPhone 6 et iPhone 6s, un problème provoquant l’arrêt soudain de ces appareils suite à une chute de tension sur leur batterie.

Seul problème, l’iPhone 7 ne devrait logiquement pas être touché par ce dysfonctionnement en raison de son âge. Ce qui explique sans doute pourquoi beaucoup crient à l’obsolescence programmée depuis la publication de cette enquête.