Clicky

Apple aurait banni plus de 700 applications en Chine

Apple a encore frappé. Après avoir retiré près de 25 000 applications illégales de paris et de loterie de l’App Store en août 2018 en Chine, la firme de Cupertino a supprimé cette fois-ci 700 applications de sa boutique en ligne dans le pays, car elles ne respectaient pas les conditions d’utilisation de l’App Store.

D’après les sources, certaines d’entre elles se mettaient à jour automatiquement sans passer par la boutique en ligne d’applications en utilisant des systèmes de mise à jour capables de modifier le code sans avoir à demander la validation d’Apple, chose qui est interdite par les conditions d’utilisations du magasin d’applications d’Apple.

Ces manipulations auraient permis de modifier certaines des fonctionnalités proposées par ces applications.

Des systèmes qui n’ont pas eu l’aval d’Apple

Les applications bannies par Apple de l’App Store auraient reçu des mises à jour pour ajouter des nouveautés, corriger des bugs ou boucher des failles de sécurité « over-the-air. » Toutefois, ces fonctionnalités sont interdites par Apple qui impose un passage par l’App Store.

Ce passage obligé permet à la firme de vérifier que la mise à jour fonctionne, respecte les règles et n’intègre pas de virus et autre malware.

Les applications qui contournent l’App Store n’ont donc pas eu les accords d’Apple pour chaque nouvelle version.

Apple scrute la Chine

La Chine représente un marché crucial pour Apple qui y a vendu environ 7 millions d’iPhone au deuxième trimestre de cette année, ce qui en fait le premier acheteur étranger de smartphones dans le pays avec 6,7% de parts de marché derrière 4 concurrents d’après le cabinet IDC.

Face à cela, la marque à la pomme essaye tant bien que mal de se plier au durcissement des règlementations de l’Empire du Milieu. La firme de Cupertino avait déjà supprimé en 2017 de l’App Store chinois des applications de VPN. En août 2018, le constructeur s’était confronté aux critiques de la télévision d’Etat CCTV qui estimaient qu’Apple avait laissé « proliférer les applications de fausses loteries et de faux jeux de paris. »

C’est en partie à cause de ses règlementations de la Chine qu’Apple est aussi strict vis-à-vis des applications sur App Store. Parmi celles qui ont été supprimées cette fois-ci, on citera Sogou, une alternative chinoise de Google, et Pinduodo, un commerçant en ligne.

Mots-clés appleappstore

Micka

Curieuse de nature, je cherche à m'épanouir dans l'une de mes passions, l'écriture web, avec la devise : ne rien prendre pour acquis et prendre chaque mission comme un challenge.