Apple aurait copié un téléphone chinois pour le design de l’iPhone 6

Apple doit faire face à de lourdes accusations en Chine. La marque à la pomme est en effet accusée d’avoir violé certains brevets appartenant à un fabricant de smartphones local, un fabricant répondant au doux nom de Baili. Pire, elle en aurait même fait profiter son iPhone 6 et son iPhone 6 Plus et ces terminaux risquent ainsi d’être interdits à la vente à Pékin.

La plainte vient en effet d’un bureau de la ville et plus précisément du service en charge de tout ce qui est en lien avec la propriété intellectuelle sur le territoire.

iPhone Copie

Apple est accusé d’avoir copié… un fabricant chinois.

Comme indiqué plus haut, d’après lui, Apple se serait un peu trop inspiré des produits d’un fabricant local pour dessiner les lignes de son iPhone 6 et de sa déclinaison.

Apple aurait copié un fabricant local pour le design de son iPhone 6

Le document dresse notamment un parallèle entre ces deux terminaux et le Baili 100C, un téléphone chinois parfaitement inconnu en Occident et aux Etats-Unis. Pas du commun des mortels, en tout cas.

Mais ce n’est pas le plus grave car si Apple ne parvient pas à prouver sa bonne foi, alors les deux téléphones concernés par la plainte pourraient être interdits à la vente à Pékin.

En outre, si une telle mesure doit réellement être prise, alors rien ne dit qu’elle ne sera pas étendue à l’iPhone 6s, à l’iPhone 6s Plus ou même aux prochains téléphones de la marque. Après tout, ces derniers devraient beaucoup ressembler aux modèles actuels, qui sont eux mêmes des copies de l’iPhone 6.

Si cette situation est aussi problématique, c’est parce que la Chine constitue à l’heure actuelle un formidable levier de croissance pour les constructeurs.

L’iPhone 6 a d’ailleurs permis à Apple de s’installer sur ce marché et de multiplier les ventes, certes, mais aussi les bénéfices.

Apple n’a pas du tout l’intention de se laisser faire

Il faut tout de même noter que ce n’est pas la première fois que l’entreprise se fait taper sur les doigts par les autorités chinoises.

En mai, elle a en effet perdu les droits exclusifs de la marque iPhone et deux de ses services – iTunes et iBooks – ont même été bloqués à la demande de l’état chinois, à cause de certains titres proposés sur ces plateformes.

L’américain n’a évidemment pas l’intention de se laisser faire mais il risque d’avoir peu de marge de manoeuvre. Après tout, la Chine est très loin d’être une démocratie…

iPhone Copie 2

Voici le téléphone qui aurait été copié par Apple.