Apple baisse pavillon et supprime des applis permettant de contourner la censure en Chine

La Chine n’est pas vraiment connue pour être une terre de libertés individuelles et la chose vient une fois encore de se confirmer ce weekend. Le gouvernement chinois avait en effet exigé en début d’année qu’Apple fasse le ménage sur la version chinoise de son AppStore pour en expurger toutes les applications qui ne respectaient pas les nouvelles réglementations (notamment des services et applications VPN – Réseau privé virtuel – permettant de changer d’adresse IP, et donc de contourner la censure gouvernementale).

Après plusieurs mois d’attente, la firme de Cupertino a finalement accédé à cette requête, générant instantanément une vague d’indignation de la part de nombreux internautes, qui l’accusent d’avoir trop facilement cédé aux sombres désidératas de Pékin.

apple-censure

Apple vient de se mettre en conformité avec les exigences du gouvernement chinois, qui souhaitait faire interdire certaines applications VPN de l’AppStore.

Pour sa défense Apple s’est contenté de déclarer qu’il leur fallait respecter la législation chinoise : « On nous a sommés de supprimer certaines applications VPN en Chine parce qu’elles ne respectaient pas les nouvelles réglementations. Ces applications restent disponibles sur tous les autres marchés où elles sont implantées ». Une explication qui ne suffit pas à convaincre les plus septiques et qui met une fois de plus en évidence à quel point la firme à la pomme se fait discrète lorsqu’elle est confrontée aux exigences des autorités chinoises.

La Chine : un marché capital pour Apple

Il faut dire que la société de Tim Cook n’a pas vraiment intérêt à vexer le gouvernement chinois. La Chine représente en effet l’un des plus gros marchés pour l’entreprise, avec plusieurs centaines de millions de clients – et une masse insondable de potentiels nouveaux utilisateurs.

La Chine est également le pays qui compte le plus grand nombre d’internautes au monde. Ce qui explique- d’après les autorités chinoises – la nécessité de contrôler au maximum l’usage d’internet par la population, et donc ce recours marqué aux mesures de censures, de plus en plus restrictives au fil des ans.

Outre les utilisateurs chinois de l’AppStore, les grands perdants restent toutefois les éditeurs d’applications VPN. Certains s’estiment notamment « consternés qu’Apple soutienne la censure » mise en place par la Chine, et vont jusqu’à retweeter les propos tenus par Edward Snowden au sujet de cette fâcheuse affaire.

Mots-clés applechinevpn