Apple accusé de bloquer les réparations tierces sur les MacBook Pro et iMac pro

Apple a récemment distribué auprès de ses partenaires une note qui concerne la procédure de réparation des MacBook Pro et iMac pro. Dans le document, le géant américain précise que les appareils qui ne respectent pas ladite procédure seront bloqués.

La Pomme est l’une de ces entreprises technologiques qui se soucient le plus de la sécurité des utilisateurs. Parfois, elle n’hésite pas à prendre des décisions complexes, mettant en jeu son image et risquant de créer des polémiques. C’est ce qui vient visiblement de se passer. D’après Apple Insider, la firme vient d’adresser à ses réparateurs agréés une note qui leur explique la procédure de réparation de ses récents appareils animés par la puce T2 que sont les iMac Pro et le MacBook Pro.

La note en question souligne que le manquement à cette règle entrainera le blocage du produit ayant fait l’objet d’un remplacement de composant de manière clandestine. Autant dire qu’il est désormais nécessaire de faire appel à un réparateur agréé.

Un logiciel de diagnostic spécialisé

La nouvelle procédure de réparation mentionne la nécessité d’utiliser un logiciel de diagnostic spécialisé après la réparation, ou plus précisément le remplacement d’un composant, sur les MacBook Pro et iMac Pro, mais aussi les prochains produits appartenant à ces gammes. Baptisé Apple Service Toolkit 2, le programme concerne pour l’heure la puce de sécurité T2 qui se trouve au sein des nouveaux ordinateurs de la firme de Cupertino.

Après une réparation, le logiciel procédera ainsi à des vérifications pour s’assurer que la démarche a bien été effectuée par un personnel autorisé et non pas par un réparateur tiers. À cet effet, l’outil inspectera les systèmes informatiques, dont la mémoire et l’affichage, mais aussi les circuits d’alimentation et de refroidissement. Il est tout de même bon de noter que la procédure ne concerne pas toutes les modifications de matériel. Certains types de réparation sont épargnés.

Une mesure en cours d’instauration ?

Cette nouvelle mesure prise par Apple risque de faire parler d’elle. Certains l’assimilent même à une nouvelle stratégie d’obsolescence programmée.

En empêchant les utilisateurs à réparer leurs appareils, la Pomme chercherait effectivement à les inciter à acheter de nouveaux produits. D’ailleurs, une telle politique va à l’encontre de la loi sur le « droit de réparer ».

Pour le moment, il semble en tout cas que la procédure ne soit pas encore opérationnelle. L’équipe d’iFixit a affirmé avoir changé certaines pièces d’un MacBook Pro Touch Bar 2018 sans recourir au protocole de vérification. Malgré cette opération, l’ordinateur a continué à fonctionner correctement. Ce qui signifie que la nouvelle mesure est peut-être en cours de mise en place.

Mots-clés apple