Clicky

Apple communiquera plus sur ses recherches en matière d’IA

On le sait Apple, comme beaucoup d’autres sociétés, s’intéresse de très près à l’Intelligence Artificielle. C’est ainsi qu’au cours des derniers mois la firme de Cupertino a racheté plusieurs start-up, et engagé certains chercheurs spécialisés dans ce domaine spécifique, comme Ruslan Salakhutdinov (bombardé directeur de la recherche en intelligence artificielle).

Pour autant Apple s’est jusqu’ici montré particulièrement discret quant à l’avancée de ses recherches dans le domaine, et ce contrairement à ses concurrents qui n’hésitent pas à rendre publiques leurs dernières trouvailles. Un point sur lequel la compagnie serait en train de revoir sa copie, au point d’être désormais prête à publier ses propres travaux, notamment en ce qui concerne le deep learning.

apple-ia

Apple compte désormais publier certains de ses travaux en matière d’IA.

C’est en tout cas ce qu’a déclaré Ruslan Salakhutdinov, lors d’une conférence donnée à Barcelone. L’intéressé à confirmé que la firme de Cupertino était bel et bien résolue à faire avancer la recherche en matière d’intelligence artificielle, et notamment en publiant ses travaux et en engageant le contact avec les universitaires.

Ne pas rester dans son coin…

Au fond c’est un peu l’idée : Apple était l’une des seules sociétés à ne pas publier certaines de ses recherches, une lacune qui devrait donc s’estomper dans un avenir proche.

Mais outre la volonté de se mettre à niveau face à la concurrence dans ce domaine, il faut aussi préciser que le fait de communiquer ses travaux – notamment avec les universités – devrait permettre à la firme de Tim Cook  de profiter d’une émulation des plus positives.

D’autre part, quoi de mieux pour faire parler de ses recherches, que de les exposer au grand jour ?

À l’image de Google ou Facebook, Apple pourrait donc désormais profiter d’une couverture médiatique plus importante autour de sa filiale IA.

… Même si la coopération a ses limites

Pour autant l’altruisme d’Apple a ses limites, limites fixées là où s’arrêtent les intérêts de la firme.

C’est d’ailleurs probablement pour cette raison qu’Apple a décidé, plus tôt dans l’année, de ne pas intégrer le partenariat sur l’IA, mis en place par Facebook, Microsoft et Google. Préférant opter pour l’indépendance et la liberté de mouvement.

Pour la firme de Cupertino, vivre heureux consiste donc certainement à vivre – en partie – caché.

Share this post

Nathan

Geek dans l'âme et curieux de nature, Nathan est mordu d'Histoire avec un grand H et de Rock avec un grand R.