Apple corrige le problème de Throttling de son MacBook Pro 2018 avec un patch

La semaine dernière, une review du youtubeur américain Dave Lee jetait une ombre sur les performances du nouveau MacBook Pro et notamment le modèle équipé d’un Intel Core i9. L’intéressé faisait alors état de problème de Thermal Throttling sur le terminal et assurait, preuve à l’appui, que le processeur d’Intel était loin d’être à son aise sur le dernier MacBook Pro.

On apprenait ainsi que lorsqu’elle était largement sollicitée (lors d’une session d’encodage vidéo par exemple), la puce du fondeur de Santa Clara ne parvenait pas à tenir sa fréquence de base (2,9 Ghz) et qu’elle oscillait plutôt aux alentours de 2,2 Ghz, pour des températures qui pouvaient quant à elles grimper jusqu’à 96 degrés Celsius. Les performances du CPU se trouvaient donc bridées par la chaleur générée lors d’un usage intensif. Un point particulièrement gênant sur une machine censée pouvoir encaisser de gros calculs sans problèmes.

C’était en fait un bug. Apple, qui subissait les foudres de certains reviewers à propos des performances mitigées du nouveau MacBook Pro 2018, vient de diffuser un patch pour rectifier le tir.

Lors de son test du produit, Dave Lee rapportait qu’en plaçant le laptop dans un congélateur, ce dernier retrouvait subitement un seuil de performances acceptable pour une machine de ce calibre, et émettait donc l’hypothèse d’un système de dissipation thermique sous-dimensionné pour un tel processeur. Les investigations menées cette semaine par Apple semblent toutefois lui donner tort.

Un simple bug à l’origine de cette montée en température ?

C’est en tout cas ce qu’indique la firme à la pomme dans un communiqué publié dernièrement. Apple y explique avoir trouvé la source des problèmes de Thermal Throttling pointés du doigt par Dave Lee et assure que ces soucis de performances sont la résultante d’une simple erreur logicielle.

La firme a donc publié un premier patch dans la foulée. Un patch qui, d’après Cnet US, semble à première vue corriger les errances du MacBook Pro 2018 en matière de performances. Pour en avoir le cœur net, le média a procédé à des tests similaires à ceux réalisés par Dave Lee (encodage vidéo 4K longue durée, notamment) et bonne nouvelle, le Thermal Throttling constaté jusqu’ici a bien été gommé suite à l’installation du patch concocté dans l’urgence par Apple.

Sur les graphiques publiés par le site, les courbes de températures et de fréquences sont stables et ne semblent plus victimes de hausses et de baisses intempestives. Mieux encore, le processeur parvient à atteindre une fréquence de 3,96 Ghz. On est loin des chutes à 2,2 Ghz relevées la semaine dernière.

« En réalisant des tests étendus dans différentes situations de travail, nous avons remarqué qu’il manquait une entrée dans le firmware et que cela impactait le système de management thermique. [Ce dernier pouvait par conséquent] brider les fréquences dans le cas d’une forte montée en température du nouveau MacBook Pro » déclarait Apple dans son communiqué.

Le correctif proposé par la marque est intégré à la mise à jour MacOS High Sierra 10.13.6. Il permet – selon Apple – d’augmenter de 70% les performances du MacBook Pro 15 pouces et de doubler celles du modèle 13 pouces équipé de la Touch Bar. Bien sûr, ces données sont dans les deux cas des valeurs maximales constatées.

A gauche, les fréquences et températures avant le patch. A droite, la même chose, mais après le déploiement de la dernière mise à jour.