Clicky

Apple envisagerait d’utiliser ses propres puces dans ses Mac en 2020

Apple travaille depuis plusieurs années sur ses propres puces, des puces principalement utilisées sur les iPhone et les iPad. Selon Bloomberg, la marque californienne aurait désormais l’intention d’aller plus loin en utilisant ces puces dans tous ces Mac à l’horizon 2020.

L’architecture des ordinateurs de la firme a beaucoup changé depuis le tout premier Macintosh.

Pendant très longtemps, Apple a en effet utilisé des processeurs PowerPC fournis par IBM afin d’animer ses ordinateurs, mais Steve Jobs a choisi de revenir vers une architecture plus familière en 2005.

Les Mac pourraient bientôt changer d’architecture

Depuis, les Mac sont tous livrés avec des processeurs Intel et donc sur une architecture x86.

Puis, en 2007, Apple a présenté le tout premier smartphone de son histoire. À partir de ce moment, l’entreprise a commencé à travailler sur ses propres processeurs basés sur l’architecture ARM, des processeurs qui ont ensuite été utilisés sur les iPhone et sur les iPad.

D’après des rumeurs circulant depuis plusieurs années, Apple aurait l’intention à terme d’aller encore plus loin en utilisant ces processeurs sur tous ses ordinateurs. L’iMac Pro a d’ailleurs fait un premier pas dans cette direction en intégrant aux côtés du CPU Intel un processeur A10 Fusion entièrement dévolu à Siri et à la fonction d’écoute vocale.

Toutefois, selon Bloomberg, la marque aurait désormais l’intention d’aller plus loin en remplaçant tous les processeurs Intel présents sur ses Mac par ses propres puces. L’opération serait même planifiée pour 2020.

Un changement prévu pour 2020 ?

Selon les sources de nos confrères, le processus de remplacement en serait encore à ses premiers balbutiements et il resterait ainsi de nombreux problèmes à régler avant de pouvoir tirer définitivement un trait sur l’architecture d’Intel, notamment sur la question de la sécurité.

Pour faciliter la transition, Apple aurait en outre prévu de procéder par étapes et de se focaliser sur certaines gammes pour commencer.

Ceci étant, cette décision fait sens. En procédant de la sorte, le constructeur aurait la possibilité de réduire encore un peu plus le fossé séparant ses terminaux nomades de ses ordinateurs et de renforcer ainsi son écosystème. La firme aurait d’ailleurs fait un premier pas dans cette direction avec la plateforme Marzipan, une plateforme permettant d’exécuter des applications iOS sur des Mac.

Cela ne vous étonnera sans doute pas, mais cette nouvelle a fait l’effet d’un véritable séisme en bourse, provoquant ainsi une baisse de 9,2 % de la valeur de l’action Intel.

Mots-clés applemacrumeurs

Share this post

David

Passionné, colérique, humain.