Apple explique, vaguement, pourquoi l’iPhone XR… s’appelle XR

Que signifie le « R » de l’iPhone XR ? Eh bien à vrai dire, même Phil Schiller, le patron du marketing chez Apple, ne sait pas trop. Jusqu’à présent (du moins depuis le lancement de l’iPhone 3GS en 2009), Apple s’était presque toujours limité à des dénominations simples pour ses iPhone : il y avait en général un chiffre pour le lancement d’un tout nouveau modèle ; souvent doublé d’une lettre l’année suivante – « S » en l’occurrence –  pour les mises à jour technologiques de ces mêmes appareils. Seulement voilà, cette année, la firme à la pomme a un peu bousculé ses habitudes en la matière, quitte à perdre pas mal de monde en route.

Aux côtés des iPhone XS et XS Max, était présenté en septembre l’iPhone XR, le petit frère coloré des deux modèles phare, proposé à un tarif (un peu) plus contenu. Cependant, s’il rappelle très franchement l’itération « C » de l’iPhone 5, ce terminal n’arbore toutefois pas la même lettre que son père spirituel. Alors pour tenter de percer le mystère de cette nouvelle nomenclature, Engadget a questionné le grand architecte du marketing d’Apple… et sa réponse est somme toute assez flottante.

Phil Schiller, le patron du marketing chez Apple, s’est exprimé sur la signification du « R » de l’iPhone XR. Une signification qu’il faudrait – éventuellement – chercher du côté du monde de l’automobile et de la vitesse qu’induirait cette lettre.

Pour Phil Schiller, il ne faudrait pas chercher de signification particulière, ou de sens littéral, aux lettres choisies par Apple pour différencier ses différents mobiles. L’intéressé préfère plutôt évoquer ce que ces fameuses lettres lui inspirent à un niveau plus personnel. Elles renverraient d’après lui à la notion de vitesse et au monde de l’automobile. « J’aime les voitures et les choses qui vont vite. R et S sont des lettres utilisées pour mettre en valeur les voitures de sport véritablement spéciales« , a-t-il déclaré. Pourtant, il n’en fut pas toujours ainsi chez Apple.

La signification des lettres chez Apple : un topic à géométrie variable

Comme le rappelle fort justement The Verge, en 2009, lorsque l’iPhone 3GS s’apprêtait à faire son entrée sur le marché, Phil Schiller en personne donnait une traduction très concrète de ce que le « S » signifiait. « Le ‘S’ représente simplement la vitesse [speed en anglais], parce qu’il s’agit de l’iPhone le plus puissant, le plus rapide que nous ayons jamais conçu« , expliquait-il durant la WWDC 2009. Presque 10 ans plus tard, la notion de vitesse est toujours présente dans les explications du directeur marketing d’Apple, mais son ancrage à la lettre S semble un peu moins évident.

Plus récemment, début 2012, Tim Cook contredisait Phil Schiller en expliquant – en pleine période d’exploitation de l’iPhone 4S -, que le « S » renvoyait cette fois à l’initiale de Siri, l’assistant personnel de la firme à la pomme qui faisait alors son entrée sur le terminal.

C’est toutefois avec l’arrivée des iPhone 5S et 5C qu’Apple a peu à peu commencé à se perdre dans ses propres explications, pour finir par ne plus en donner du tout – ou très rarement. L’iPhone SE, en guise de contre-exemple, avait malgré tout été présenté par Schiller comme un iPhone Special Edition.