Apple fait l’objet d’une enquête suite à la faille de sécurité de FaceTime

Ça sent le roussi pour Apple. La marque à la pomme fait actuellement l’objet d’une enquête formelle à la suite d’une faille de sécurité décelée sur son application FaceTime. La brèche en question se trouve être une vulnérabilité critique permettant à un appelant sur le service d’écouter les conversations des destinataires de l’appel même s’ils n’ont pas décroché.

Les investigations ont été ouvertes le 30 janvier 2019 par Letitia James, la procureur générale de l’État de New York.

Facepalm

La magistrate accuse la société de ne pas avoir prévenu les utilisateurs de l’existence de cette fameuse faille de sécurité, mais aussi d’avoir mis du temps à résoudre le problème.

Contacté par les médias, Apple n’a pas souhaité faire de commentaires sur cette affaire. L’entreprise a cependant annoncé que le problème allait être rapidement corrigé. En attendant, le géant IT a pris la décision de désactiver les discussions de groupe sur FaceTime.

Une enquête sérieuse

Les investigations se focaliseront sur les réponses et les initiatives d’Apple face au bug. L’enquête enregistrera également les plaintes déposées par le public. Le bureau du procureur général a même ouvert une ligne spéciale pour recevoir directement les plaintes.

Comme l’explique Letitia James dans un communiqué : « Les New-Yorkais ne devraient pas avoir à choisir entre leurs communications privées et leurs droits à la vie privée. Cette violation de FaceTime constitue une menace sérieuse pour la sécurité et la confidentialité des millions de New-Yorkais qui ont fait confiance à Apple et à ses produits au fil des ans. »

L’enquête a même reçu le soutient d’Andrew Cuomo, le gouverneur de New York, qui estime que le bogue de FaceTime représente un « grave problème des droits des consommateurs. »

Une faille découverte par un ado de 14 ans

La faille de sécurité de l’application FaceTime a été dévoilée le 28 janvier 2019 par le site 9To5Mac. Le problème a cependant été détecté bien avant par un adolescent de 14 ans. L’internaute a découvert le bug par hasard, le samedi 19 2019, alors qu’il jouait à Fortnite avec ses amis.

Il a signalé le problème à sa mère, Michele Thompson, qui a tenté de contacter Apple pour l’en avertir. Durant toute une semaine, Mme Thompson a enchaîné les appels téléphoniques, les courriels ainsi que les messages sur Twitter et Facebook à l’intention d’Apple, mais sans retour de la part de l’équipe de sécurité à qui elle a tenté de faire part du problème.

L’application Apple FaceTime est une fonctionnalité très pratique qui permet de faire des appels vidéo conférence entre 32 personnes maximum. Disponible depuis octobre 2018 sur iOS 12.1, l’appli avait rencontré un énorme succès auprès des utilisateurs.

Mots-clés applefacetime