Clicky

Apple : le projet Titan commence à prendre forme

Comme toutes les autres sociétés œuvrant dans la conception et le développement de voitures autonomes, Apple a dû remettre son rapport de sécurité volontaire au gouvernement fédéral. Le mercredi 20 février, les autorités compétentes fédérales ont reçu un document de sept pages où le mot « secret » revenait plusieurs fois.

Tout laisse à croire que la marque à la pomme a préféré fournir le moins d’informations possible.

Voitures autonomes Apple

Apple s’intéresse bien au secteur des voitures autonomes.

Apple n’est pas la seule entreprise à garder secrets certains détails de leurs projets de voiture autonomes. Ford et General Motors ont, eux aussi, remis des rapports identiques à des plaquettes commerciales. Quoi qu’il en soit, on sait que le projet baptisé Titan commence à prendre forme. L’entreprise teste plusieurs voitures autonomes en Californie.

L’on ne peut pas dire quand les premières voitures autonomes Apple seront disponibles sur le marché ou si elles sortiront un jour.

De petits détails sur le projet Titan d’Apple

Le rapport de sécurité volontaire établi par la marque à la pomme semble plus condensé que celui de ses concurrents. Ces derniers sont parvenus à remettre un résumé de 39 pages. Aucune information concrète n’y est mentionnée, d’où l’incapacité de la rédaction à vous fournir des photos de ce pourrait être la voiture autonome secrète d’Apple.

L’entreprise a même fait l’impasse sur des données importantes, comme le futur déploiement de ses voitures autonomes ainsi que les applications commerciales liées à la technologie. Même les tests et les simulations se déroulent à huis clos. Pour avoir des informations supplémentaires, il faudra compter sur les fuites et les documents officiels.

Les derniers changements

Depuis son présumé lancement, le projet Titan a connu plusieurs rebondissements. Il fut un temps où l’enseigne a abandonné l’idée de créer des voitures autonomes et préféré se consacrer au développement de logiciels. Par la suite, elle a pris la décision de licencier 200 employés qui travaillaient sur le projet.

Un passage relevé dans le rapport laisse cependant penser que le projet secret de voitures autonomes suit progressivement son cours. Apple souligne clairement : « Nous investissons énormément dans l’étude de la machine learning et de l’automatisation, et nous sommes enthousiasmés par le potentiel des systèmes automatisés dans de nombreux domaines, y compris le transport. »

Mots-clés apple