Apple lève sérieusement le pied sur les embauches

Loin est l’époque où Apple symbolisait la réussite. Le vent a tourné pour ce qui est une des firmes technologiques les plus prospères de notre histoire moderne. En effet, l’année fiscale 2015 fut décevante et le premier trimestre 2016 a été tout aussi alarmant. Pire, la firme peine à réagir, et ne sait plus très exactement où donner de la tête.

En effet, entre le lancement de l’iPhone SE et la baisse des prix des produits de la marque au Japon, on ne comprend plus vraiment la politique de la firme de Cupertino.

Embauches Apple

Apple a décidé de lever le pied sur les embauches.

Avec des ventes de smartphones en recul et un iPhone 7 prédit comme un flop par l’analyste Ming-Chi Kuo de chez KGI Securities, la firme du regretté Steve Jobs vit des jours sombres, et elle a décidé de lever le pied sur les embauches.

Apple dans la tourmente

Si vous comptiez postuler chez Apple dans les jours ou les mois prochains, il va falloir revoir votre plan de carrière en profondeur. En effet, la firme à la Pomme, loin d’être déjà achevée ou au pied du mur, se doit de réduire drastiquement son train de vie. Oui et si cela ne passe pas par des licenciements comme d’autres entreprises le font, cela passe par le gel partiel ou intégral des recrutements.

La situation est critique, puisque en dehors d’avoir gelé les embauches par le biais de sa propre direction des ressources humaines, Apple a décidé de remercier ses chasseurs de talents externes, de même qu’une grande partie du staff assurant les recrutements.

Au total, les sources parlent de pas moins de 100 employés qui auraient ainsi été mis en chômage technique.

Les recruteurs à la diète

Pour apporter du poids à l’information, les sources soulignent surtout le fait qu’aucun nouveau poste de recruteurs n’ait été répertorié sur les différents canaux habituels.

Pire, la firme annonce la réduction des primes accordées aux recruteurs, des primes qui passent donc de 40% du salaire des nouvelles recrues, à 10-15%. L’on parle même d’un gel futur de ces primes.

En tenant compte du fait qu’Apple embauchait massivement à une certaine époque pour le développement de ses nouveaux produits, ce coup de frein aux recrutements signe sans doute l’intention de la firme de se concentrer sur le perfectionnement des produits déjà présents dans son catalogue.

Source | Venturebeat

Mots-clés appleemploi