Apple mentirait sur la taille de l’écran et le nombre de pixels de l’iPhone X

Une action en justice a récemment été lancée contre Apple. Certains propriétaires d’iPhone X accusent effectivement l’entreprise technologique d’avoir menti sur les caractéristiques de ses produits, non seulement sur l’iPhone X, mais aussi sur l’iPhone XS et l’iPhone XS Max.

Plus précisément, on parle d’inexactitude sur la taille supposée et la taille réelle des écrans ainsi que sur le nombre de pixels dont les derniers produits d’iPhone X devraient être dotés.

On compte pour l’instant deux plaignants. Toutefois, ces demandeurs espèrent obtenir le statut de recours collectif. Ils ont ainsi intenté une procédure devant la Cour de district américaine de Californie du Nord.

Les plaignants accusent effectivement Apple d’avoir surestimé la taille de l’écran en comptant des zones extérieures à l’écran comme les coins ou l’encoche.

Pour le moment, Apple n’a pas encore répondu à une demande de commentaire.

Une plainte de 55 pages

Les clients mécontents ont déposé une plainte de 55 pages détaillant toutes les différences entre les caractéristiques vantées par Apple et celles que les clients ont découvertes sur leur appareil. Les points importants de la plainte portent particulièrement sur l’écran et le nombre de pixels de l’iPhone X.

Selon les demandeurs, la taille de l’écran de l’iPhone X, censée être de 5,8 pouces, est en réalité inférieure à ce chiffre. Les plaignants affirment que l’écran ne fait en réalité que 5,6 pouces. Ils déclarent également que les téléphones de la série iPhone X n’ont pas la résolution d’écran escomptée.

Ils prennent l’exemple de l’iPhone X dont la résolution devrait être de 2436 x 1125 pixels, contenant de vrais pixels avec des sous-pixels rouges, verts et bleus dans chaque pixel. Pourtant, les plaignants ont découvert que l’iPhone X ne contiendrait que deux sous-pixels par pixel. De plus, la plainte allègue que la résolution d’image de l’iPhone 8 Plus est nettement plus haute que celle de l’iPhone X.

Une poursuite qui est loin d’être la première

Ce n’est guère la première fois que des acheteurs de produits Apple se plaignent et poursuivent l’entreprise en justice.

En mars 2018, 59 actions en justice ont été intentées contre la firme à cause d’une modification qu’elle a apporté à un logiciel et qui a affecté les anciens modèles d’iPhone. Les clients affectés par ce problème ont demandé le statut de recours collectif.

En juin 2018, une autre poursuite a été déclenchée contre l’entreprise. Cette fois-ci, l’objet de l’accusation portait sur les écrans de l’Apple Watch qui avait tendance à « craquer, éclater ou se détacher du corps de la montre ».