Apple met le paquet sur l’intelligence artificielle

Apple a encore frappé, la firme de Cupertino vient de se payer les services de Ruslan Salakhutdinov, spécialiste du machine learning. Ce n’est clairement pas la première fois que la marque s’intéresse à ce secteur, la société a ainsi racheté plusieurs start-ups œuvrant dans le domaine. On pensera par exemple à Tuplejump acquis par l’empire de la pomme très récemment.

Ces rachats et embauches ne sont clairement pas le fruit du hasard, Apple a de très grands projets autour du machine learning et cherche à renforcer sa division intelligence artificielle, comme c’est le cas d’une majorité des géants de la Silicon Valley depuis quelques années.

apple-ia

Apple se renforce un peu plus sur l’intelligence artificielle, en recrutant un spécialiste du machine learning

Le domaine de l’intelligence artificielle est en tout point un secteur porteur, et les années à venir risquent fort de le prouver. D’ailleurs les grandes firmes High-Tech ne s’y trompent pas et se sont toutes -ou presque – lancées dans l’aventure par un moyen ou un autre. C’est ainsi qu’elles ont fondé il y a peu  l’organisation Partnership on AI, une initiative visant à unir leurs forces et leurs connaissances pour développer les intelligences artificielles de demain.

L’IA au centre des préoccupations d’Apple

Si la firme de Tim Cook n’a pas jugé bon (du moins pas encore) de rejoindre Google, IBM, Microsoft, Amazon et Facebook dans leur Partnership on AI, elle n’en reste pas moins très intéressée par le domaine et ses derniers mouvements stratégiques le démontre.

Apple semble d’ailleurs se pencher avec une attention toute particulière sur la question du machine learning – une facette très prometteuse de l’IA – comme le montre le recrutement de Ruslan Salakhutdinov, et le rachat de Tuplejump, spécialisés dans cette technologie.

Mais qui est Ruslan Salakhutdinov ?

L’homme n’est ni plus ni moins qu’un des chercheurs les plus en vue sur le secteur du machine learning. Il est en outre professeur à l’université de Carnegie Mellon (située à Pittsburgh en Pennsylvanie), et vient d’être recruté par Apple pour intégrer une toute nouvelle division constituée de chercheurs, fondée spécialement pour l’intelligence artificielle.

Ruslan Salakhutdinov pourra donc prêter main-forte à la firme de Cupertino, notamment grâce à son savoir sur le deep learning et les réseaux neuronaux. La société aurait ainsi en tête d’améliorer toujours un peu plus Siri, son assistant virtuel, qui a recours au machine learning.

Enfin le professeur, pourrait donner une longueur d’avance à Apple au moyen de ses recherches sur l’apprentissage non supervisé. Une technologie encore peu exploitée, la plupart des géants de la Tech étant pour l’heure davantage positionnés sur l’apprentissage « classique » supervisé par la main – et le cerveau – de l’homme.