Apple Music bientôt devant Spotify aux Etats-Unis ?

D’après les données partagées par le très sérieux Wall Street Journal, Apple Music pourrait dépasser son concurrent Spotify au cours des prochains mois sur le territoire américain. Si le service de musique en streaming de la firme de Cupertino reste toujours sur la seconde marche du podium, loin derrière Spotify (36 millions d’abonnés payants contre 70 millions pour le géant suédois), son nombre d’abonnés aurait tendance à croître nettement plus vite que chez la concurrence immédiate…

C’est en tout cas ce que pointe le célèbre quotidien spécialisé dans l’actualité économique et financière. Apple Music pourrait en effet se gausser d’une croissance de 5% par mois contre seulement 2% chez Spotify en termes de nouveaux abonnés payants. À ce rythme, la firme à la pomme pourrait donc détrôner son rival dans un avenir proche…

D’après les dernières données, Apple Music serait en passe de dépasser son concurrent Spotify aux États-Unis. Son nombre d’abonnés augmenterait en effet plus vite que celui du géant suédois.

À noter toutefois que ce possible changement de paradigme ne concerne que les États-Unis. En Europe et ailleurs dans le monde, la situation est assez différente. Le chaland se tournerait en effet plus naturellement vers Spotify que vers Apple Music – et ce en dépit de la mise à disposition du service tant sur les terminaux iOS / macOS, qu’Android / Windows…

Apple Music : Roi de la colline dès cet été aux States ?

Lancé en juillet 2015, et donc près de 4 ans après le déploiement de Spotify aux États-Unis, Apple Music parviendrait à rattraper son retard – et même à dépasser son challenger d’une courte tête – d’ici à l’été prochain selon les pronostics de The Wall Street Journal. Une remontée dans les suffrages rendue possible grâce aux bonnes ventes de produits Apple au pays de l’Oncle Sam, ainsi qu’à la bonne intégration du service sur les dernières versions d’iOS.

Si la situation est encore loin d’évoluer en défaveur de Spotify au niveau mondial, la poussée d’Apple Music aux États-Unis est un indicateur que la firme suédoise doit prendre tout le sérieux nécessaire. En dépit de sa position de leader sur le secteur, Spotify reste un colosse aux pieds d’argile, la faute (notamment) à un modèle économique perfectible.

De son côté, Apple a les reins solides et peut se permettre de soutenir son service et d’y investir grâce au concours de ses autres divisions.

Spotify ne peut, pour sa part, compter que sur sa plateforme et la fidélité de ses clients pour conserver sa position de mâle alpha du marché. Une fidélité qui ne lui est pas forcément acquise à l’heure où les acteurs implantés sur le secteur de la musique en streaming ont tendance à se multiplier.