Apple perd une place et se retrouve quatrième constructeur du marché

Apparemment, Apple fait face à des difficultés sur le marché de la téléphonie mobile. Dans le nouveau rapport trimestriel du cabinet IHS, la firme occupe la quatrième place en termes de livraison derrière Samsung, Huawei et Oppo.

IHS est un cabinet d’analyse dont le nom n’est plus nouveau pour la plupart d’entre nous. S’intéressant aux informations économiques liées au monde de la technologie, la société vient de publier un nouveau rapport concernant le marché des smartphones. Le moins que l’on puisse, c’est que le constat n’est pas du tout bon.

Apple-I

Crédits Pixabay

Preuve en est, les livraisons mondiales ont diminué au deuxième trimestre 2019, et ce, pour un septième trimestre consécutif de baisses depuis l’année dernière. Apple est l’un des constructeurs ayant été les plus touchés par ce ralentissement des ventes.

La firme américaine continue ainsi de subir de plein fouet les effets de la concurrence qui est de plus en plus féroce dans le monde de la téléphonie mobile.

Une baisse de 14,6 %

Apple a vendu 35,3 millions d’iPhone au deuxième trimestre, en baisse de 14,6 % par rapport aux 41,3 millions d’unités écoulées un an auparavant. Le pire, c’est que cette tendance ne sera probablement pas corrigée sous peu, affirme Jusy Hong, directeur de recherche et d’analyse chez IHS. L’éditeur d’iOS se retrouve ainsi à la quatrième place après s’être établi à la troisième.

Au total, les ventes de smartphones de toutes les marques ont reculé à 331,2 millions d’unités au deuxième trimestre 2019, soit une baisse de 3,6 % par rapport à la même période en 2018. L’impact de l’interdiction de Huawei n’est pas encore pleinement ressenti dans la mesure où celle-ci a été annoncée au milieu du trimestre, plus précisément le 15 mai.

Notons que la firme chinoise a vendu 58,7 millions de smartphones au niveau mondial au deuxième trimestre de 2019, lui valant la deuxième place du nouveau classement d’IHS. Cette quantité représente une baisse de moins de 1 % par rapport aux 59,1 millions d’unités écoulées au premier trimestre et une hausse de 8 % en comparaison avec les ventes réalisées au deuxième trimestre de l’année dernière.

Un changement important au troisième trimestre

Quoi qu’il en soit, les conséquences des sanctions à l’encontre de Huawei seront probablement ressenties au troisième trimestre.

À noter que contrairement à Apple et Huawei, Samsung et Oppo ont vu leurs expéditions augmenter entre le premier et le deuxième trimestre de l’année en cours. Avec 75,1 millions d’unités vendues (contre 71 millions au trimestre précédent), le géant sud-coréen se retrouve ainsi en tête du classement. De son côté, Oppo occupe la troisième position avec 36,2 millions d’unités expédiées, contre 25,2 millions au premier trimestre.

Mots-clés appleiphone 11