Apple : rien n’y fait, le clavier papillon des nouveaux MacBook Pro pose toujours problème

Pianoter tranquillement sur son MacBook semble plus compliqué que prévu pour les détenteurs de modèles récents. Le clavier papillon (ou « butterfly » en anglais) proposé par Apple depuis 2016 sur ses différents laptops a beau en être à sa troisième itération, les complaintes d’utilisateurs continuent d’inonder les réseaux sociaux et les forums. Aujourd’hui au centre des critiques, le MacBook Pro 2018 – lancé cet été -, qui semble rencontrer exactement les mêmes soucis de clavier que ses prédécesseurs, et ce en dépit des membranes en silicone ajoutées par Apple sous chacune de ses touches pour – officiellement -, les rendre « plus silencieuses« .

De manière concrète, le clavier papillon résiste très mal aux petites crasses du quotidien et finit dans bien des cas par rencontrer, au bout de quelques mois d’utilisation à peine, de sérieux dysfonctionnements le rendant partiellement, ou totalement, inutilisable. Et si Apple est au courant du problème, la firme refuse toujours d’admettre un défaut de conception pur et simple, préférant laisser ses clients dans une situation assez peu enviable malgré une prise en charge récente de ce type d’écueils en SAV.

Apple s’enlise sur la question de ses fameux claviers papillon. Malgré les améliorations successives apportées, notamment sur le nouveau MacBook Pro, les plaintes d’utilisateurs continuent d’affluer.

Il aura toutefois fallu que de nombreux clients se tournent vers la justice et que les class actions se multiplient, pour qu’Apple réagisse… mais pas au point de faire machine arrière sur un clavier pourtant présenté comme « l’un des plus grands ratages de design dans l’histoire d’Apple » par John Gruber. Une critique d’autant plus acide que le blogueur compte habituellement parmi les plus ardents défenseurs de la firme à la pomme.

Rebelote avec le MacBook Pro 2018

Si le petit bricolage d’Apple sur les dernières versions de son clavier papillon pouvait laisser espérer à un mieux (après tout, les membranes de silicones auraient effectivement pu protéger les mécanismes de corps étrangers), il n’en est rien. À peine trois mois après le lancement des nouveaux MacBook Pro, le problème de touches bloquées et inutilisables resurgit, et paraît inchangé.

C’est du moins ce que rapportent un nombre notable d’utilisateurs tant sur Twitter, que sur certains forums spécialisés. À titre d’exemple, ce topic, ouvert en juillet dernier sur le site MacRumors, continue ainsi de voir affluer les plaintifs. De quoi motiver la presse américaine à rédiger des papiers qui risquent fort d’écorner l’image de marque d’Apple. Dernier article en date, celui de Casey Johnston publié lundi pour The Outline avec une phrase évocatrice en entête : « Apple n’a rien réparé du tout« . Voilà qui est dit.