Clicky

Apple s’excuse et promet de ne plus brider ses iPhone

Apple est la cible de vives critiques depuis la semaine dernière, et plus précisément depuis que l’entreprise a reconnu brider la vitesse de calcul du processeur de ses iPhone pour préserver leur batterie. Le temps des excuses est visiblement arrivé.

Tout a commencé lorsque plusieurs utilisateurs ont noté une baisse significative des performances de leur iPhone après avoir installé la dernière version d’iOS.

iphone-6

Très vite, l’info s’est répandue et le fondateur de Primat Lab a entrepris de mener ses propres tests afin de faire toute la lumière sur cette étrange affaire.

Apple dans la tourmente

L’homme a alors découvert que le problème touchait tous les iPhone tournant sur la dernière version de la plateforme mobile de la firme.

Apple a commencé par garder le silence, avant de publier un communiqué confirmant les conclusions de l’expert, un communiqué évoquant la mise en place d’une fonction de bridage destinée à lisser les pics d’activité du processeur pour préserver la batterie des iPhone.

Par la suite, plusieurs plaintes ont été déposées, dont une devant le procureur de la République de Paris.

Dans un souhait d’apaisement, Apple a donc publié une nouvelle lettre ouverte sur son site, une lettre dans laquelle l’entreprise présente plus ou moins ses excuses :

« Nous avons reçu des commentaires de nos clients sur la façon dont nous gérons les performances des iPhone avec des batteries plus anciennes et sur la façon dont nous avons communiqué dessus.

Nous savons que certains d’entre vous pensent qu’Apple vous a laissé tomber. Nous nous excusons.

Il y a eu beaucoup de malentendus à propos de cette question, alors nous aimerions clarifier et vous informer de certains changements que nous faisons. »

Des excuses et des explications

La suite du communiqué est plus intéressante. L’entreprise détaille en effet les mesures à venir et elle explique notamment travailler sur une nouvelle mise à jour destinée à offrir un meilleur aperçu de l’état de la batterie. En revanche, il n’est pas – encore – question de supprimer la fonction de bridage mise en place sur la dernière version de la plateforme.

Plus loin, Apple évoque également de nouveaux tarifs pour son programme de changement de batterie. Le prix de l’intervention passera en effet de 79 $ à 29 $ durant toute l’année prochaine.

La lettre revient également sur les limitations de la technologie utilisée dans les batteries et elle dément formellement les accusations d’obsolescence programmée dont la marque est l’objet :

« Nous n’avons jamais – et n’aurions jamais – rien fait pour réduire intentionnellement la durée de vie d’un produit Apple, ou dégrader l’expérience de l’utilisateur pour conduire à des mises à niveau client. Notre objectif a toujours été de créer des produits que nos clients apprécient et de faire en sorte que les iPhone durent le plus longtemps possible.

L’utilisation de l’appareil affecte cependant les performances d’une batterie au cours de sa durée de vie. Par exemple, si vous laissez ou chargez une batterie dans un environnement chaud, la batterie peut vieillir plus rapidement. Ce sont les caractéristiques de la chimie de la batterie, communes aux batteries lithium-ion de l’industrie.

Une batterie vieille chimiquement devient également moins capable de fournir des charges d’énergie intenses, en particulier dans un état de charge faible, ce qui peut entraîner l’arrêt inattendu d’un dispositif dans certaines situations. »

Et maintenant ?

En parallèle, Apple a également publié un nouveau document consacré aux batteries des iPhone, un document accessible par le biais de ce lien.

Dans l’absolu, l’entreprise n’a pas tort. La technologie lithium-ion se dégrade effectivement au fil des temps et les batteries finissent par perdre de leur puissance au fil des années.

Toutefois, le problème ici, c’est que cette fonction de bridage a été mise en place à l’insu des utilisateurs et sur des terminaux relativement récents. L’iPhone 7 et l’iPhone 7 Plus font en effet partie de la liste des appareils bridés et ils viennent tout juste de souffler leur première bougie.

Mots-clés appleiphone

Fred

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.