Apple travaillerait sur une technique innovante pour l’autosuivi du diabète

CNBC a réussi à obtenir des informations sur un projet développé dans le plus grand secret par Apple. Selon la chaîne américaine, cela fait plusieurs années que la marque à la pomme travaille secrètement sur une technique de suivi du diabète. Cette dernière serait en outre une idée de Steve Jobs.  Le fondateur de l’entreprise avait en effet pour ambition d’utiliser des objets connectés pour mesurer le taux de glycémie dans le sang.

Une équipe aurait été spécialement montée pour le projet. Composée d’ingénieurs en science biomédicales, elle travaillerait sur le développement de capteurs permettant de surveiller le taux de glycémie de manière continue et non invasive. Les patients n’auraient ainsi plus besoin de se piquer le bout des doigts.

Diabète Apple

Toujours selon CNBC, le projet serait en bonne voie de développement. Des tests cliniques seraient même en cours.

Apple, de plus en plus présent dans le domaine de la santé

D’après CNBC, la firme de Cupertino serait en train de développer des capteurs qui permettront de contrôler plus facilement le taux de glycémie. Il semblerait qu’il s’agit de capteurs optiques qui fonctionneraient par rayons lumineux. Ces derniers traverseraient la peau et permettraient ainsi d’effectuer les mesures sans encombre ni douleur.

Cette nouvelle technique impliquerait également l’utilisation d’objet connecté, probablement celles des montres « Apple Watch. »

Cela fait cinq ans que le projet serait dans les tuyaux, assez pour que la firme puisse désormais procéder à des tests cliniques. Les questions de régulation et homologation seraient également en cours.

La chaîne américaine a révélé que les recherches et travaux se dérouleraient dans un lieu tenu secret, mais basé non loin du siège d’Apple.

Google a déjà eu une idée similaire en 2014

Apple n’est pas le premier à souhaiter révolutionner le monde médical. Il y a quelques années, Google s’était déjà lancé dans un projet ambitieux : développer des lentilles de contact intelligentes pour diabétiques. Chaque lentille était dotée de microprocesseurs miniaturisés et connectés, leur permettant de mesurer le taux de glycémie dans les larmes.

Depuis 2016, c’est Alphabet, la maison mère de Google qui a pris le relais. En collaboration avec le laboratoire français Sanofi, le groupe américain prévoit le développement d’objets connectés pour la suivie du diabète.

Il faudra encore attendre deux ou trois ans avant de découvrir les premiers produits.