Apple TV Channels & Apple TV+: l’offensive d’Apple sur le marché de la télévision

Apple ne s’est pas limité à son service d’abonnement aux magazines et journaux ce soir. L’entreprise a également profité de son Keynote pour introduire deux autres services axés cette fois sur la télévision, à savoir Apple TV Channels et Apple TV+.

Encore une fois, l’annonce n’a pas surpris grand monde. Apple a évoqué à plusieurs reprises ce service au cours de ces derniers mois et tout le monde savait qu’une annonce était prévue ce soir.

Apple TV+

Encore plus après la fuite relayée par le Wall Street Journal ce matin.

Apple TV Channels : le hub consacré au divertissement

Apple TV Channels se pose comme une nouvelle version de l’application TV. Il doit être envisagé comme un hub axé sur le divertissement.

Le service ne se limitera pas à un type d’appareil en particulier. Si les iPhone et les iPad seront les premiers à en profiter avec un déploiement calé en mai, les Mac auront aussi droit à leur application, prévue pour l’automne. L’entreprise ne se limitera d’ailleurs pas à ses propres dispositifs et l’outil sortira aussi à terme sur les téléviseurs de Samsung ou LG.

Plus concrètement, l’application se structurera autour de plusieurs catégories différentes : les films, les séries, le sport, les productions pour enfants, le catalogue et la télévision en direct. Si l’utilisateur le souhaite et s’il dispose d’un abonnement, il pourra en effet suivre les chaînes du câble sans quitter l’outil.

En plus des productions achetées sur iTunes, par exemple, les usagers du service pourront accéder aux contenus des plus grandes chaînes télévisées américaines comme HBO, Starz ou Showtime. En France, Canal+ sera également présent.

Sans surprise, Apple TV Channels mettra aussi le paquet sur les recommandations et il pourra donc nous conseiller du contenu susceptible de nous plaire en fonction de nos goûts.

Apple TV+ : cap sur les productions en streaming

Apple TV+ fait pour sa part dans le streaming vidéo et il se positionne donc sur un segment similaire à celui de Hulu ou Netflix.

En échange d’un abonnement mensuel, l’utilisateur pourra donc accéder à un vaste catalogue composé de films et de séries. Si ces derniers seront consultables en ligne, il sera également possible de les télécharger en local pour en profiter hors connexion.

Comme à son habitude, Apple a choisi de se focaliser sur le fond plutôt que sur la forme et l’entreprise a donc invité plusieurs têtes d’affiche sur scène. Des têtes d’affiche comme Steven Spielberg, Jennifer Anniston ou encore Reese Whiterspoon, sans oublier… J.J Abrams. Ces derniers produiront en effet tous du contenu pour le service, mais nous n’en savons pas encore plus pour le moment.

En réalité, Apple est resté assez vague et l’entreprise n’a même pas évoqué le prix de l’abonnement de son nouveau service. On sait en revanche qu’il sortira à l’automne dans plus de 100 pays.

Reste que la stratégie mise en place par Apple ne manque pas d’intérêt. Plutôt que de mettre tous ses oeufs dans le même panier, l’entreprise a préféré oeuvrer sur deux fronts différents en proposant un hub consacré à la télévision et au divertissement et un service de streaming.

Quant à savoir si ce sera suffisant pour s’imposer face à Netflix, c’est un tout autre débat.