Apple TV : un succès mitigé

Aujourd’hui, on risque de beaucoup parler des produits Apple. Surtout avec la conférence de demain soir qui marque le grand retour des Mac et peut-être même de la prochaine version de Mac OS. Teasing. Mais en attendant, c’est hier que Steve Jobs a présenté le bilan financier de la firme. Et si ce dernier est très bon, le succès du nouvel Apple TV n’en reste pas moins mitigé puisque la Pomme n’en a vendu que 250.000 en 18 jours.

Bien sûr, 250.000 unité en 18 jours, c’est un score honorable. D’autant plus lorsqu’on sait que le nouvel Apple TV est vendu 119 €. Après tout, ça représente presque 30 millions d’euros qui tombent directement dans la poche de la firme de Cupertino et donc un gain d’environ 1.6 millions d’euros par jour. A côté, mes revenus adSense semblent ridicules, c’est certain, mais la Pomme nous a habitué à mieux.

Tenez, par exemple, Apple vent en moyenne 300.000 iPhone / iPod Touch / iPad par jour. Là, on peut dire que c’est un score très honorable, mais cela prouve surtout que le nouvel Apple TV peine à convaincre, d’autant plus lorsqu’on pense que ce dernier est l’un des produits les moins chers de son catalogue (enfin en dehors des bumpers, mwahahahaha). Comme dirait l’autre, ce n’est pas glop, hein…

Et en même temps, ce résultat n’est pas étonnant. Apple est une société connue et reconnue pour ses iDevices. Sans ces dernières, le bilan financier de la firme ne serait sans doute pas aussi bon. Ce qui n’est guère étonnant puisque tout le monde ne peut pas forcément s’acheter un MacBook Air ou un Mac Pro. Dans ce contexte, beaucoup de personnes regardent le nouvel Apple TV avec suspicion. Logique, dans la mesure où ce dernier se présente comme un media center… sans disque dur.

Quand on sait que les media center peinent à convaincre le grand public, on comprend pourquoi un media center sans disque dur a du mal à se vendre. Car finalement, seuls les Geeks et ceux qui disposent de toute la panoplie Mac à la maison se sont laissés tenter par le nouvel Apple TV.