Apple : une plainte a été déposée en France pour les batteries bridées

Apple fait face à une nouvelle plainte en lien avec le système de bridage mis en place pour les batteries des iPhone. Cette fois, elle a été déposée par une association française.

L’affaire remonte à la semaine dernière, peu de temps avant les fêtes. En discutant entre eux sur Reddit, des propriétaires d’iPhone ont constaté une chute brutale des performances de leur téléphone sur les principales solutions de benchmarking du marché.

iPhone SE 2

Intrigué, John Poole, le fondateur de Primat Lab, a commencé à creuser et à mener ses propres tests.

Apple fait face à de nouvelles poursuites, en France cette fois

Il a rapidement réalisé que le problème touchait essentiellement les téléphones tournant sur la dernière version de la plateforme mobile du géant californien.

Apple a alors confirmé les conclusions de l’expert en précisant avoir intégré une fonction de bridage à sa fameuse plateforme afin de préserver la batterie des iPhone SE, iPhone 6, iPhone 6 Plus, iPhone 7 et iPhone 7 Plus. La nouvelle a été très mal accueillie par les consommateurs et deux plaintes en recours collectif ont très vite été déposées devant un tribunal américain, rapidement rejoint par une troisième plainte émanant du district nord de la Californie.

Cette fois, la situation est un peu différente, car cette nouvelle plainte n’a pas été déposée auprès d’un tribunal américain, mais directement auprès du procureur de la République à Paris.

Une fonction tenant de l’obsolescence programmée selon l’association HOP

L’association HOP (Halte à l’obsolescence programmée) ne semble en effet pas avoir été particulièrement emballée par les explications données par l’entreprise. Elle estime en effet que le groupe a volontairement réduit les performances de ses appareils afin de pousser les consommateurs à l’achat.

Pour étayer son propos, l’association s’appuie notamment sur la date à laquelle cette fonction a été mise en place. Cette dernière coïncide avec le lancement des nouveaux modèles et elle tombe donc au meilleur moment pour la firme.

En conséquence, HOP estime que les consommateurs ont été lésés et c’est précisément ce qui a poussé son fondateur à déposer un recours devant le procureur de la République.

Durant une entrevue menée par France TV Info, l’homme a d’ailleurs rappelé que le droit français incluait une loi condamnant l’obsolescence programmée, une loi votée en 2015.

Mots-clés appleiphonejustice