Apple : vers un blocage de SkyDrive sur iOS ?

SkyDrive, la solution « cloud » de Microsoft, est disponible sur la plupart des plateformes mobiles du marché, y compris sur iOS. Toutefois, si l’on en croit The Next Web, alors ses jours pourraient être comptés. Apple ferait effectivement pression sur Microsoft pour que ce dernier lui reverse une commission de 30% sur toutes les transactions faites au sein de l’application. Au final, donc, toutes les mises-à-jour de l’application, y compris les correctifs de sécurité, seraient actuellement bloqués et l’application pourrait même finir par disparaître purement et simplement de l’AppStore. Sympathique, non ?

Avant de sortir les fourches et les torches, on va quand même prendre le temps de rappeler brièvement le fonctionnement de l’AppStore. Lorsqu’un développeur décide de soumettre son application aux équipes de validation d’Apple, il s’engage tacitement à reverser à la firme 30% de commission sur toutes ses ventes. C’est la règle, et cette dernière s’applique tout autant aux achats directs qu’aux achats « in-app », et donc aux achats qui ont lieu au sein de l’application.

Apple : vers un blocage de SkyDrive sur iOS ?

Apple serait actuellement en train de bloquer toutes les mises à jour de SkyDrive sur iOS à cause d’un désaccord avec Microsoft.

Microsoft, de son côté, n’envisage pas les choses de la même manière. La firme aurait ainsi essayé d’intégrer à son application une fonction permettant au mobinaute d’acheter directement de l’espace disque supplémentaire sans avoir à la quitter. Rien de très dérangeant, bien sûr, mais là où les choses se corsent légèrement, c’est que l’éditeur refuse en bloc de reverser cette fameuse commission à Apple. Pourquoi ? Tout simplement parce que le mobinaute en question continuerait de payer ces fameuses commissions, y compris s’il venait à troquer son iPhone ou son iPad contre un terminal sous Android ou Windows Phone. Tout ça à cause de son compte Apple. Sur le papier, c’est assez logique, mais il faut avouer que les deux points de vue se défendent.

Le truc, en revanche, c’est que Microsoft aurait retiré cette fameuse fonction de paiement « in-app » de son application, sans pour autant parvenir à calmer Apple. La Pomme Croquée refuserait effectivement toutes les mises à jour de l’application et ferait donc pression sur Microsoft pour que ce dernier rentre dans le rang et surtout pour qu’il applique les mesures fixées par l’AppStore. Les deux concurrents se renverraient ainsi la balle depuis plusieurs mois, sans parvenir à trouver un terrain d’entente.

Ce qu’il faut tout-de-même préciser, c’est que tous ces éléments sont à prendre avec la plus extrême des prudences. Même si The Next Web semble particulièrement bien informé, personne n’est réellement au courant des discussions entre les deux géants et il faudra donc attendre la publication éventuelle, même hypothétique, d’un communiqué de presse officiel pour savoir ce qu’il en est réellement de cette affaire.

Via