Apple visé par une class action pour les claviers de ses MacBook Pro

Apple est actuellement dans la tourmente. Une class action a été lancée à l’encontre des claviers papillons de ses MacBook Pro. Cette action collective a été initiée aux États-Unis par la Northern District Court de Californie et concerne le MacBook 12’’ lancé en 2015 et le MacBook Pro.

Ce n’est pas la première fois que ces claviers papillon créent des émules. Au début du mois de mai 2018, une pétition demandant à Apple de remplacer les claviers des MacBook Pro défectueux par un tout autre type de clavier a été lancée et avait recueilli pas moins de 17 000 signatures.

Suite à ces nombreux avis négatifs, on se demande si Apple prendra une décision concernant ces claviers qui suscitent tant la polémique.

Des claviers défectueux

Selon les avocats de la Northern District Court, plusieurs milliers d’utilisateurs se seraient plaints de problèmes techniques rencontrés durant l’utilisation des claviers papillon d’Apple qui seraient devenus quasiment inutilisables à force du temps.

Si certains se plaignent des touches qui ne frappent pas assez et qui donnent l’impression de mal fonctionner, d’autres critiquent la longévité du clavier sur le long terme.

Plusieurs consommateurs ont affirmé avoir effectué des réparations sur plusieurs touches du clavier. Zixuan Rao, un utilisateur possédant un Macbook Pro 15’’ a indiqué que la touche « B » de son PC avait rendu l’âme un mois après son achat, le poussant ainsi à s’acheter un clavier externe.

Sensible à la poussière

Les claviers papillons des MacBook Pro s’avèrent être très sensibles à la poussière. Selon les dires des utilisateurs, « même une quantité minimale de poussière ou de débris » perturberait leur manipulation et entraverait le bon fonctionnement de l’ordinateur. Face à cela, Apple a conseillé à ses utilisateurs un nettoyage spécifique à l’air comprimé.

Toutefois, cela ne semble pas fonctionner pour tout le monde, car lorsque la poussière s’infiltre sous les touches, le clavier peut directement cesser de fonctionner ce qui rend l’utilisation de l’appareil impossible. Pour y remédier, les utilisateurs sont donc obligés de changer de clavier sachant qu’il coûte extrêmement cher.

À l’issue de cette class action, nul ne sait quel sort sera réservé aux fameux claviers papillons.

Mots-clés applemacbook pro