Clicky

Apple Watch series 3 : la montre réellement connectée

Apple a organisé un événement spécial ce soir afin de fêter la rentrée. L’entreprise a enchaîné les annonces à un rythme soutenu et elle a ainsi profité de l’occasion pour présenter une nouvelle montre connectée plus autonome et moins dépendante à l’iPhone : l’Apple Watch series 3.

Apple est arrivé tardivement sur le marché des montres connectées. L’entreprise a en effet commercialisé son tout premier dispositif en 2015 et donc après la plupart de ses concurrents.

Apple Watch series 3

Fidèle à ses habitudes, la marque californienne n’a pas dévoilé de chiffres, mais une étude menée par IDC a révélé des résultats en demie-teinte.

Apple Watch : des débuts difficiles

D’après le célèbre cabinet, Apple aurait en effet écoulé 4,2 millions de montres intelligentes durant les dix premiers mois de l’année 2016.

Cela n’a cependant pas empêché la firme de lancer un second modèle en octobre dernier, un modèle doté du même design, mais d’un processeur plus puissant et d’une résistance à l’eau.

Comme indiqué un peu plus haut, Apple a donc tenu ce soir une nouvelle conférence de presse et la firme a naturellement profité de l’occasion pour lever le voile sur un nouveau modèle… assez proche du précédent.

L’Apple Watch series 3 ne réinvente effectivement pas la roue et elle hérite ainsi du châssis des modèles passés. La montre regroupe ainsi tous ses composants dans un boîtier rectangulaire recouvert d’un écran tactile recouvert d’une vitre légèrement bombée.

L’ergonomie ne change pas non plus et la montre est ainsi dotée d’une couronne digitale colorée en rouge et d’un bouton placé sur son flanc droit.

L’entreprise a placé le sempiternel moniteur de fréquence cardiaque sur la paroi intérieure de la montre. Grâce à lui, l’Apple Watch series 3 sera tout à fait capable de détecter et de mesurer notre rythme cardiaque et cette donnée sera bien entendu utilisée pour mieux évaluer nos efforts durant nos séances de sport quotidiennes.

Apple Watch series 3 : image 2

L’Apple Watch series 3, une montre un peu plus autonome

Développer un nouveau produit de zéro coûte cher. Pour économiser, les constructeurs ont donc parfois tendance à réutiliser les mêmes châssis et les mêmes moules. C’est visiblement le cas ici et il faut avouer que c’est assez décevant compte tenu du passif de la marque.

Apple a toujours été réputé pour son sens de l’innovation et ses clients étaient donc en droit d’attendre un peu de nouveauté de ce côté-là.

Toutefois, l’Apple Watch series 3 n’est pas une copie intégrale du modèle précédent pour autant et la montre est ainsi dotée d’une toute nouvelle puce plus puissante et plus économe en énergie. Cette dernière se compose de deux cœurs et elle devrait être environ 70 % plus rapide que celle de la génération précédente.

Mieux, la montre embarque même son propre module de communication et elle n’aura donc plus besoin de passer par un iPhone pour pouvoir se connecter aux réseaux téléphoniques. Elle gagnera donc en autonomie, mais l’activation de cette puce aura aussi un impact sur sa batterie et la fonction sera donc à utiliser avec parcimonie.

Cette connexion cellulaire sera un peu particulière et elle n’aura ainsi pas besoin d’un nouveau numéro. Elle utilisera en effet celui de l’iPhone. L’utilisateur n’aura d’ailleurs pas à insérer une carte puisque cette dernière est directement intégrée à l’appareil. La qualité sonore semble excellente, du moins d’après la démo donnée par Jeff Williams.

La montre est également équipée d’une puce W2 regroupant le Bluetooth et le WiFi, avec un gain de 85 % sur les vitesses de transfert pour ce dernier. Histoire de compléter le tableau, Apple a également eu la bonne idée de doter sa montre d’un altimètre.

Apple Watch series 3 : image 3

WatchOS 4 : cap sur la santé et le sport

Fidèle à ses habitudes, la marque a beaucoup mis l’accent sur les fonctions permises par la montre et plus précisément sur les nouveautés apportées par la dernière version de watchOS. La quatrième, pour être plus précis.

Cette dernière mettra ainsi davantage l’accent vers le sport et le fitness en proposant de nouveaux exercices et une API consacrée à la gymnastique, le bien nommé GymKit.

La santé est une priorité pour l’entreprise et elle a donc profité de l’occasion pour revoir les fonctions en lien avec la mesure cardiaque.

Grâce à watchOS 4, les montres de la marque seront donc capables de notifier l’utilisateur lorsque son rythme cardiaque augmente trop. Comme un bonheur ne vient jamais seul, elles seront également capables de détecter l’arythmie.

Il faudra cependant attendre le 19 septembre pour profiter de watchOS 4.

En parallèle, Tim Cook a également annoncé une augmentation des ventes de l’ordre de 50 % par rapport à l’année passée. D’après le PDG de la firme, Apple serait désormais le plus gros vendeur de montres au monde devant Rolex, Fossil ou même Omega. Il a également annoncé un taux de satisfaction de l’ordre de 97 %… sans pour autant évoquer le nombre réel de ventes sur la période.

Attendue pour le 22 septembre, l’Apple Watch series 3 sera proposée à partir de 329 $ pour le modèle de base sans la connexion cellulaire et à partir de 399 $ pour la version dotée de la connexion. La Series 1 reste en vente et elle est proposée à 249 €. En France,  seul Orange proposera la version cellulaire. Les commandes ouvriront le 15 septembre.

Apple Watch series 3 : image 5

Mots-clés appleapple watch 3

Share this post

Fred

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.