Clicky

Assassin’s Creed Odyssey : Ubisoft s’excuse d’avoir imposé un personnage hétérosexuel dans son DLC, malgré le choix des joueurs

Attention spoilers ! Avec Assassin’s Creed Odyssey, Ubisoft s’est voulu progressiste en offrant un spectre plus large de relations sentimentales. Ainsi, les joueurs ont eu le choix de vivre une romance hétérosexuelle ou homosexuelles – voir pas de romance du tout. Seulement voilà : ceux ayant opté pour la seconde option ont vu cette dernière balayée par le dernier DLC en date d’Assassin’s Creed Odyssey, disponible depuis le 15 janvier.

Et pour cause : le personnage présenté a fondé une famille avec un personnage du genre opposé – homme si vous jouez une femme, femme si vous jouez un homme. Une décision qui n’a pas plu aux joueurs

Ces derniers se sont donc faits entendre sur les réseaux sociaux, notamment Twitter, en interpellant Ubisoft.

Résultat ? Le studio a tout simplement décidé de présenter ses excuses en reconnaissant avoir été à côté de la plaque.

Un DLC qui balaie le choix premier des joueurs

A la fin du DLC d’Assassin’s Creed Odyssey, votre personnage terminera irrémédiablement avec une personne du sexe opposé. Un choix qui balaie d’un revers de main le choix de la sexualité de votre avatar lors d’une partie. Interpellé par les joueurs déçus de ce choix, Ubisoft, par la voix de Jonathan Dumont, directeur créatif du jeu, s’est excusé et reconnaît avoir été à côté de la plaque.

Nous souhaitons nous excuser auprès des joueurs déçus […] L’objectif du scénario était d’expliquer de quelle façon la lignée de votre héros influençait les Assassins. Mais d’après vos retours, il est évident que nous avons été à côté de la plaque.

Ubisoft promet en outre de se montrer plus respectueux des choix des joueurs pour les futurs DLC.

La représentation au cœur de l’univers vidéoludique

Plus que jamais, les joueurs souhaitent beaucoup plus de représentation dans les jeux vidéo.

Peu de titres permettent de vivre une romance homosexuelle. Il est tout de fois possible de vivre cette sexualité dans des titres comme les Sims ou encore Mass Effect Andromeda. Ubisoft, lui, semble ne pas avoir prévu le coup dans le dernier opus d’Assassin’s Creed Odyssey.