Clicky

Assassin’s Creed Origins n’ira pas sur Nintendo Switch

Mauvaise nouvelle pour les possesseurs de Switch également fans d’assassins encapuchonnés. Le prochain opus de la célèbre franchise historique d’Ubisoft : Assassin’s Creed Origins – prévu pour le 27 octobre prochain sur PC, Xbox One et PlayStation 4 – ne trouvera pas le chemin de la nouvelle console de Nintendo.

La chose a été confirmée de manière on ne peut plus explicite par Ashraf Ismail, qui officie comme réalisateur sur le titre. Interviewé récemment par le site GamingBolt au sujet d’un potentiel portage sur Switch, l’intéressé s’est contenté de rappeler les différentes plateformes qui profiteront du jeu tout en ajoutant qu’Ubisoft n’avait « pas prévu de sortie sur Switch« .

ACO-Switch

Il fallait s’y attendre, le prochain opus de la saga Assassin’s Creed n’aura pas le droit à un portage Nintendo Switch. Ubisoft est catégorique sur la question.

Si aucune raison n’est officiellement invoquée, il y a fort à parier que la faible puissance de calcul de la console est à incriminer. En effet, la Nintendo Switch ne bénéficie pas d’une fiche technique équivalente aux Xbox One et PlayStation 4, ce qui lui vaut d’être régulièrement ignorée par les éditeurs tiers lors du développement de titres multi-plateformes.

Assassin’s Creed Origins : un titre next-gen ambitieux…

Ubisoft serait en outre déjà embourbé dans le développement d’un portage de Steep sur Switch, et ce en raison – justement – des performances modestes de la console.

Si les précédents opus d’Assassin’s Creed se contentaient de reprendre une recette ayant largement fait ses preuves, le nouvel épisode de la saga se présente comme un retour aux sources. Un titre que l’on pourrait – presque – qualifier de reboot, qui profitera par ailleurs d’une map voulue comme nettement plus importante que celle des derniers opus.

Au-delà des nouveautés en termes de gameplay et de narration (Ubisoft a indiqué avoir la volonté d’intégrer au jeu des séquences hallucinées en lien avec l’imposante mythologie Égyptienne), c’est probablement la taille nouvelle de cette fameuse carte qui a dissuadé l’éditeur de tenter l’aventure sur Switch.

Nul doute que les coupes sombres nécessaires pour réussir à faire tourner le soft sur la machine du Big N auraient été trop importantes pour y restituer une expérience comparable à celles des versions PC, Xbox One et PS4.

Nathan

Breton (presque) pure souche, Nathan est un nerd mordu d'Histoire avec un grand H et de Rock avec un grand R. Selon lui, en matière de musique, plus c'est vieux... mieux c'est.