L’astéroïde responsable de la disparition des dinosaures aurait plongé la Terre dans le noir pendant deux ans

La Terre a été frappée par un immense astéroïde à la fin du Crétacé. L’incident a provoqué de nouveaux bouleversements et il a notamment entraîné par un concours de circonstances la disparition des dinosaures. D’après les analyses effectuées par une équipe de chercheurs, la violence du choc aurait également plongé notre planète dans le noir pendant deux ans.

Le Crétacé a été marqué par la disparition d’environ 75 % des espèces vivantes de la biosphère.

Astéroïde Terre

D’après les études menées ces dernières décennies, ce bouleversement aurait été provoqué par un événement survenu il y a environ 66 millions d’années de cela.

Le Crétacé, une période de grands bouleversements

Cette date coïncide avec la chute d’une météorique de près de dix kilomètres de diamètre à Chicxulub et donc dans la péninsule du Yucatan au Mexique. Il subsiste cependant encore de nombreuses zones d’ombre et les chercheurs se demandent notamment pourquoi la chute de cet astéroïde n’a pas entraîné la disparition de toutes les créatures vivant sur la planète.

Pour tenter de répondre à cette épineuse et délicate question, le NCAR a fait appel aux services d’un supercalculateur afin de simuler les conséquences de l’impact de Chicxulub sur notre planète et son atmosphère.

Comme chacun le sait, la dangerosité d’un astéroïde dépend avant tout de sa taille et de son diamètre. Les corps mesurant moins de dix mètres de diamètre ne peuvent effectivement pas franchir la barrière invisible séparant notre monde de l’espace.

Dans ce cas précis, le corps qui a frappé la planète était bien trop massif pour pouvoir être arrêté par notre atmosphère et il aurait ainsi fini sa course dans le golfe du Mexique en libérant une puissance équivalente à environ cinq milliards de fois celle de la bombe lancée sur Hiroshima.

L’onde de choc a été d’une violence extrême et elle a entraîné de puissants séismes et de violents tsunamis à travers le globe.

Un impact qui a transformé la planète

Toutefois, la simulation lancée par les scientifiques a également mis en évidence d’autres conséquences inattendues. En plus de cette onde de choc, l’impact aurait également donné naissance à une puissante vague de chaleur et cette dernière se serait répandue à son tour à travers les continents, enflammant une bonne partie des forêts présentes dans notre monde.

Ces innombrables feux de forêt auraient alors projeté dans l’atmosphère plus de quinze mille millions de tonnes de suie, bloquant par la même occasion les rayons de notre étoile.

La Terre aurait alors été plongée dans le noir pendant deux ans et les températures auraient chuté de 10 °C au-dessus des océans et de 28 °C au-dessus des continents. Pour ne rien arranger, cet épais nuage aurait également provoqué le blocage du processus de photosynthèse.

Mais ce n’est pas fini. Toujours d’après la simulation menée par les chercheurs, les suies chauffées par les rayons de l’étoile seraient montées en altitude et elles auraient fini par engendrer un échauffement de la couche d’ozone avant de disparaître. Notre planète aurait ensuite été frappée par de puissants rayonnements ultra-violets dans la foulée.

Les chercheurs responsables de cette nouvelle étude appellent cependant à la plus extrême des prudences. Leur simulation a en effet été développée à partir des modèles actuels, mais la planète était très différente à la fin du Crétacé et les effets de cet impact ont donc pu être différents.

RED By SFR : la Box Internet Série limitée est à 15 € par mois