Asus lance une carte mère dédiée corps et âme au cryptominage

Asus vient de présenter une nouvelle carte mère dédiée au minage de cryptomonnaies qui pourrait bien, de par sa connectique, faire mouche sur un marché en plein boom. Sa particularité première et de simplifier la tâche des mineurs en permettant de gérer très simplement jusqu’à 21 cartes graphiques. 20 GPUs peuvent en effet se raccorder à la H370 Mining Master (oui, c’est son petit nom) au travers de 20 slots PCIe X1 prenant la forme de simples ports USB 3.0, et une carte graphique supplémentaire peut être connectée sur le slot PCIe 3.0 x 16 de cette mobo au format ATX.

Heureusement pour les mineurs, la belle ne se contente pas d’accueillir tout ce beau monde sans se prévaloir d’un BIOS qui tient le choc et d’un accompagnement logiciel adapté.

Asus vient de présenter sur une carte mère d’un genre un peu spécial. Elle se destine principalement au minage de cryptomonnaies et peut notamment supporter jusqu’à 21 GPUs.

Asus a ainsi le bon gout de proposer avec sa nouvelle création un système de diagnostic avancé sobrement baptisé « GPU State Detection ». Il permettra comme son nom l’indique de « monitorer » facilement l’ensemble des cartes graphiques raccordées au dispositif. Le constructeur a également pourvu sa carte d’un mode « Mining » paramétrable directement depuis son BIOS.

Une sortie attendue pour cet été…

Au-delà de sa dimension Mining, la carte mère d’Asus est une carte comme les autres. Elle embarque deux slots de mémoire vive destinés à accueillir jusqu’à 32 Go de DDR4 2666 Mhz et hisse le pavillon Intel en arborant un socket LGA 1151.

Pour le reste on y trouve des connecteurs 24 broches ATX pour son alimentation et 8 broches EPS pour celle de son processeur, 6 ports USB 3.1 (4 accessibles en externe, deux via des connecteurs internes) , 4 ports USB 2.0 et des sorties HDMI et DVI-D pour ce qui est du layout vidéo.

Notons par contre qu’Asus reste assez vague sur la question de la date de lancement de cette fameuse H370 Mining Master.

Tout juste apprend-on du constructeur que sa sortie est prévue pour le troisième trimestre de cette année 2018 sur le continent nord américain. Selon toute logique, il faudra également attendre cet été pour voir ce modèle débarquer en Europe et jusque dans nos chaumières. Il sera toutefois en démonstration au Computex, qui se tiendra pour rappel du 5 au 9 juin prochain à Taipei (Taiwan). Aucun prix n’a pour l’heure été annoncé.