Clicky

Atlas, le robot humanoïde, peut désormais se relever et ouvrir des portes

Google s’intéresse depuis pas mal de temps à la robotique et le géant américain a d’ailleurs dépensé des millions de dollars en 2013 pour mettre la main sur plusieurs entreprises positionnées sur le secteur, et notamment sur Boston Dynamics. Oui, et ce dernier a justement mis en ligne une vidéo en début de semaine pour présenter la nouvelle version de son robot humanoïde, Atlas.

Atlas ressemble à un homme et il est ainsi capable de se déplacer sur ses deux membres inférieurs, comme le ferait n’importe quel individu.

Atlas

La vie d’un robot n’est pas de tout repos.

Cela veut aussi dire qu’il est peut trouver – et garder – son équilibre. En soi, c’est une véritable prouesse mais les ingénieurs de Boston Dynamics n’ont visiblement pas l’intention d’en rester là.

La nouvelle version d’Atlas est capable d’ouvrir des portes et de se relever après une chute

Ils viennent ainsi de présenter une nouvelle version de leur robot et cette dernière va beaucoup plus loin que les anciens modèles puisqu’elle est capable d’ouvrir des portes. Mieux, elle peut même retrouver son équilibre après avoir vaciller pour éviter la chute.

C’est très impressionnant, mais ce n’est pas fini.

Non, car ce nouveau robot peut aussi repérer et porter des caisses pour les ranger sur une étagère. Mieux, si la caisse est déplacée, alors il calculera instantanément une nouvelle trajectoire pour aller la chercher et la ramener ensuite au point défini par son administrateur.

Mais ce n’est pas ce passage qui m’a le plus impressionné.

A la fin de la vidéo, on voit effectivement un ingénieur pousser Atlas avec un bâton pour le faire tomber au sol. L’expérience peut paraître choquante mais il suffit de voir comment l’être humain moyen traite les animaux pour comprendre qu’il est fondamentalement incapable de faire preuve d’empathie envers des espèces différentes de la sienne.

Boston Dynamics a fait un sacré bond en avant

Le robot tombe donc au sol, face contre terre. Le choc est violent mais il place automatiquement les bras devant son torse pour protéger ses composants et donc les parties sensibles de son anatomie.

Pas mal, et le meilleur reste évidemment à venir car Atlas parvient à se relever tout seul, sans aucune aide, uniquement à la force de ses bras et de ses jambes.

Cela n’a l’air de rien mais les avancées faites par Boston Dynamics en l’espace de quelques années sont très impressionnantes. A ce train là, les robots feront sans doute parti de notre quotidien dans une dizaine d’années, ou peut-être même avant.

Maintenant, toute la question est de savoir combien de temps il leur faudra pour décider de nous éradiquer. Parce que bon, à la fin, on sait très bien comment ça va finir, non ?

Share this post

Frédéric Pereira

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.