Ivre, il attaque un robot patrouilleur K5

Mountain View a été le théâtre d’une scène extrêmement insolite, une scène qui s’est déroulée non loin des locaux de Google. La semaine dernière, un homme de 41 ans du nom de Jason Sylvain a mené un combat singulier contre un robot policier de 130 kilos qui patrouillait dans la rue de la ville. Il était totalement ivre. L’homme, pas le robot.

Apparemment, l’assaillant était en effet dans un état d’ivresse avancé au moment des faits. Il a donc brutalisé sa cible et fini par remporter la victoire, la victime étant restée pacifique jusqu’au bout. Isaac Asimov aurait sans doute été fier de lui.

K5

K5, le robot, ne portait aucune arme particulière. En réalité, ces machines sont surtout conçues pour surveiller de grands espaces et elles ressemblent ainsi à un gros œuf.

L’assaillant était dans un état d’ébriété avancé

Étant donné les circonstances, le combat était plutôt injuste. Fort heureusement, le robot s’en est sorti avec de simples égratignures.

Mountain View n’est pas un endroit comme les autres. Située en Californie, cette cité futuriste accueille de nombreuses entreprises spécialisées dans le domaine des nouvelles technologies.

Bien sûr, une telle ville exploite des instruments issus de la haute technologie et elle abrite ainsi de nombreux robots circulant librement avec les habitants. Les K5 font donc partie des innovations que l’on trouve dans les rues de la cité. Ils ont été fabriqués par la société Knightscope.

L’un de ces robots était donc en train de patrouiller lorsqu’il a eu la malchance de croiser le chemin d’un individu saoul et visiblement d’humeur assez taciturne. Sans raison apparente, l’homme s’est jeté sur le robot et il a commencé à lui infliger de puissants coups.

Le robot était sans défense et il a donc encaissé les coups sans broncher.

Toute la scène a été filmée

Cependant, ce n’était pas non plus un jour de chance pour le quarantenaire, car il n’avait pas remarqué que le K5 était doté de caméras. Toute la scène a donc été filmée et enregistrée.

Pour ne rien arranger, en tant que patrouilleurs, ces robots sont dotés de capacités spécifiques. Ils peuvent notamment scanner des plaques d’immatriculation, streamer des vidéos ou même prévenir la police lorsqu’ils sont confrontés à une situation sortant de l’ordinaire.

L’agresseur a du coup rapidement été identifié, et il a été condamné à verser une amende pour cause d’état d’ébriété sur la voie publique. Le K5, quant à lui, a repris ses fonctions et continue à traquer les délinquants californiens. Sobres ou saouls.

Mots-clés robotrobotique