Clicky

Au Brésil, une étudiante a mis sa virginité aux enchères

Rosalie Pinho, dix-neuf ans, vit à Minas Gerais, au Brésil, et elle est étudiante. Mais si nous parlons d’elle ici, c’est surtout parce qu’elle a décidé de mettre sa virginité en ligne aux enchères. Eh oui, vous avez bien compris !

Elle accepterait des offres à partir de 300 000 € de la part de « gentlemen » qui souhaiteraient passer la nuit avec elle. Mais seul le plus offrant y aura droit au bout du compte.

apple-argent

Vendre sa virginité pour sortir de la pauvreté

Au Brésil, des adolescentes vendent leur virginité pour pouvoir financer leurs études ou améliorer leurs conditions de vie. Cette adolescente brésilienne dit qu’elle a mis sa virginité aux enchères dans une tentative désespérée de gagner de l’argent pour sa famille très pauvre. L’étudiante, dont la famille aurait traversé de « grandes difficultés financières » et a beaucoup de mal à se nourrir, espère maintenant récolter suffisamment d’argent pour déménager dans une grande ville, offrir à sa mère une meilleure habitation et pouvoir payer ses frais de scolarité.

Rosalie a déclaré : « Je n’ai jamais dragué personne et le contact maximum que j’ai pu avoir avec d’autres gars s’est limité à quelques baisers. Au début, l’idée de coucher avec un étranger m’a effrayé, mais je me suis faite à l’idée. Je préférerais perdre ma virginité de la sorte qu’avec quelqu’un qui me brisera le cœur. »

Un objectif de 850 000 € à atteindre

Il n’est pas techniquement illégal de faire le commerce du sexe au Brésil, même s’il est illégal de recourir à des travailleuses du sexe et de tenir des maisons closes, en vertu de la loi de l’État. Rosalie dit qu’elle s’est inspirée d’autres filles qui avaient fait de même, et elle a même créé son propre site Web à cette fin. Ayant déjà reçu des offres jusqu’à 500 000 €, elle déclare : « La vente aux enchères est en ligne depuis trois semaines et se terminera dans la première semaine de mai. Je voudrais que la valeur atteigne 850 000 €, ce sera la meilleure chose qui soit jamais arrivée dans ma vie ! »

Pour tous ceux qui se demandent comment la famille et les amis de Rosalie ont réagi à tout cela, la jeune étudiante dit qu’ils ne sont toujours pas au courant de son entreprise. « C’est totalement un secret », dit-elle. « Je m’inquiète beaucoup plus de la façon dont ma décision reflétera sur ma famille que de ce que les gens penseront de moi. »

Mots-clés insolite