Au Japon, des gens polissent des boules de boue pendant des heures entières pour leur donner une apparence unique

Le Japon est connu pour ses nombreuses idées et pratiques aussi originales que bizarres, que ce soit au niveau social, culturel ou économique. Connaissez-vous les « Hikaru Dodorango ? » Il s’agit d’une forme d’art particulièrement insolite propre au Pays du soleil levant. Elle consiste à modeler et polir des boules de boue afin de les transformer en de magnifiques sphères lisses et brillantes.

Il s’agit d’une activité vraiment passionnante, surtout vers la fin, quand le vulgaire tas de boue se transforme en une belle boule étincelante.

Le Dodorango est d’autant plus fascinant, car il demande un travail minutieux et méthodique, ce qui le rend parfait pour un atelier zen ou de méditation.

On peut dire qu’à travers les Hikaru Dodorango se cache une belle leçon de patience et de perfection.

Comment fabriquer son Dodorango ?

Pour fabriquer votre Dodorango, vous devez commencer par tamiser la terre. Vous ajoutez ensuite l’eau en veillant au juste équilibre, de manière à obtenir une « pâte » ferme. Façonnez-la ensuite en boule avec vos mains, assurez-vous de ne pas la pétrir. Pour perfectionner la sphère et évacuer l’humidité, passez la boule d’une main à l’autre, en l’enduisant continuellement d’une terre fine et sèche.

Ce n’est qu’une fois la coquille parfaitement dure et sèche que vous pourrez ensuite polir votre Dodorango avec un chiffon. Faites attention à ne pas trop insister pour ne pas fissurer la coquille.

Tout au long du processus de fabrication, il vous faudra rester très concentré sur votre tâche, car à la moindre petite erreur, votre Dodorango n’aura pas la surface lisse et brillante escomptée. Pour un résultat parfait, il faudra ainsi faire preuve de patience. Profondément plongé dans votre travail de modelage, vous vous sentirez plonger dans un agréable sentiment d’accomplissement.

De simple passe-temps à activité artistique

La fabrication des Hikaru Dodorango est une pratique ancestrale japonaise. Il ne s’agissait alors que d’un simple passe-temps pratiqué par les jeunes enfants. Aujourd’hui, cette activité est devenue un art à part entière qui passionne autant les petits et les grands. L’engouement la concernant est tel que la pratique est parvenue à traverser les frontières pour devenir très populaire à l’étranger.

Bruce Gardner est devenu un expert en la matière. Après avoir découvert le Dodorango dans un magazine, il est devenu un véritable passionné qui n’a de cesse d’expérimenter des sols différents pour fabriquer ses précieuses boules. Dans un entretien avec Bored Panda, il explique que travailler sur plusieurs échantillons de sol jusqu’à l’obtention de sphères absolument parfaites.

Rendez-vous sur son site pour découvrir les magnifiques créations de Bruce.

Mots-clés japon