Clicky

Au Japon, des hommes font l’amour avec des torses en plastique

Le Japon est connu pour ses expériences insolites ou décalées et un éditeur a précisément eu l’idée de mettre au point une application de réalité virtuelle capable de fonctionner avec des accessoires érotiques pour renforcer l’immersion de ses utilisateurs. Le résultat ne laisse pas indifférent.

Ce n’est pas vraiment une révélation, mais les Japonais ont toujours eu un goût prononcé pour le sexe virtuel et il existe dans l’archipel nippon un véritable marché pour ces solutions.

Jeu érotique

VRJCC, un éditeur très en vue sur le marché, a lancé en 2016 une nouvelle solution ludique immersive du nom de Let’s Play with Nanai.

Let’s Play with Nanai, une application pas tout à fait comme les autres

Le but de ce titre est relativement simple puisqu’il consiste à séduire une étudiante de l’université du nom de Nanai pour avoir ensuite des rapports sexuels avec elle.

VRJCC n’est pas le premier éditeur à proposer ce genre d’expérience à ses clients, mais l’entreprise a poussé le concept assez loin et son titre peut ainsi être connecté à un casque à réalité virtuelle pour renforcer l’immersion de l’utilisateur et lui donner ainsi l’impression de vivre l’expérience décrite.

Let’s Play with Nanai a cependant une autre particularité intéressante. L’application peut aussi se connecter à un smartphone et utiliser ensuite le gyroscope et l’accéléromètre de l’appareil pour simuler la position du corps de notre fameuse étudiante.

Lorsque la connexion est faite, l’utilisateur peut tourner son téléphone dans un sens ou dans l’autre pour pousser Nanai à prendre diverses positions.

Pour aller plus loin, il est également possible de fixer le téléphone à un coussin, à un oreiller ou même à une poupée en plastique.

L’éditeur compte exporter la solution à l’étranger

Certains utilisateurs poussent le concept assez loin et c’est notamment le cas de Reo Kaminaga, un fan de jeux vidéo érotiques. Comme beaucoup d’autres hommes, cet étudiant de vingt-deux ans est en effet tombé en adoration devant Nanai et il passe ainsi plusieurs heures chaque semaine à frayer avec l’avatar virtuelle et à avoir des relations sexuelles avec elle.

Pour se faire, Reo n’a pas regardé à la dépense et il a ainsi investi dans un HTC Vive et dans un torse en plastique spécialement pensé pour fonctionner avec le titre. Ce dernier reproduit en effet le tronc d’une femme et il est équipé en plus d’une poche dans laquelle l’homme peut venir glisser son téléphone ou sa tablette.

Il n’est évidemment pas le seul à avoir cédé à la tentation. VRJCC a en effet lancé son titre à la fin de l’année dernière et il revendique à l’heure actuelle un peu plus de six mille utilisateurs. Le Japon n’est d’ailleurs que le début pour l’éditeur et il a ainsi la ferme intention d’exporter le concept à l’étranger dans un avenir proche.

Share this post

Fred

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.