Au Japon, il existe une IA capable de détecter les vols à l’étalage… avant qu’ils ne se produisent

Au Japon, la technologie et l’intelligence artificielle (IA) font partie intégrante du quotidien. On les retrouve partout : à la maison, dans les rues, dans les boutiques… Vaak est une start-up nipponne qui a décidé d’utiliser l’IA pour lutter contre le crime.

Elle est parvenue à développer un logiciel qui est capable de détecter les voleurs à l’étalage… bien avant qu’ils ne passent à l’acte !

Pour ce faire, le programme repose sur l’utilisation des séquences vidéo enregistrées par les caméras de sécurité dans les magasins. Des algorithmes analysent les images et étudient les langages corporels des clients dans les boutiques afin de repérer les comportements étranges et suspects.

Le logiciel prévient ensuite le personnel du magasin lorsqu’il repère un ou plusieurs voleurs potentiels. Les employés sont alertés via une application spéciale sur leur smartphone.

Tester dans plusieurs magasins au Japon

Vaak est une jeune entreprise fondée il y a deux ans par Ryo Tanaka, un jeune entrepreneur d’à peine trente ans. Son logiciel de détection de vol à l’étalage a été testé avec succès dans plusieurs boutiques dont les identités ont été gardées secrètes afin de mieux piéger les voleurs potentiels.

Depuis ce mois de mars, une version 100 % opérationnelle du programme a été lancée sur le marché. Vaak a pour ambition de déployer son logiciel dans plus de 100 000 magasins à travers le Japon d’ici les trois prochaines années. La société compte également conquérir le marché étranger.

Le vol à l’étalage, un véritable fléau

D’après un rapport publié par Tyco Retail Solutions, le vol à l’étalage représente environ 34 milliards de dollars de pertes pour le secteur de la vente au détail. Ces chiffres datent de 2017, mais ils n’en restent pas moins inquiétants, ce qui pousse des entreprises comme Vaak à proposer des solutions.

Ryo Tanaka confie d’ailleurs que son programme anti-vol à l’étalage basé sur l’IA intéresse aujourd’hui beaucoup de grandes sociétés japonaises cotées en bourses. L’entreprise aurait été approchée par les plus importantes chaînes de dépanneurs et de pharmacies du pays.

Il faut dire que la solution proposée par la jeune start-up est à la fois simple et efficace : intégrer un système d’intelligence artificielle aux caméras de surveillance déjà en place. Comme il n’y a aucune installation supplémentaire à faire, la mise en place du système ne coûte pas vraiment cher.

Mots-clés insolite