Clicky

Au Kenya, un inventeur a créé un gant intelligent capable de traduire le langage des signes en paroles

Dans le monde, plus de trente millions de personnes malentendantes ont des difficultés à se faire comprendre. La dernière invention de Roy Alle a particulièrement été conçue pour résoudre ce problème. Le Kenyan âgé de vingt-cinq ans a créé des gants intelligents qui convertissent les mouvements des signes en paroles. Le jeune homme travaille chez Intel et enseigne l’informatique à l’Université d’Oxford.

L’ingénieur a une petite nièce de six ans, sourde de naissance, avec qui il a des difficultés à communiquer. Il s’est alors mis à fabriquer ces gants extraordinaires baptisés Sign-IO.

Des essais ont déjà été réalisés dans une école spécialisée au sud-ouest du Kenya. Grâce aux commentaires des participants, l’outil a pu être perfectionné, surtout au niveau de la vitesse de conversion.

« Ma nièce porte les gants, les associe à un téléphone, puis commence à faire des signes pour que je puisse comprendre ce qu’elle dit. Elle lit très bien sur les lèvres. Elle n’a donc aucun problème à capter ce qu’on exprime », a expliqué Roy.

Un outil personnalisable

Sign-IO possède des capteurs de flexion placés sur les doigts, qui mesurent chaque pli. Les degrés d’inclinaison du doigt représentent une lettre que les capteurs convertissent. Une application vocale, reliée par un système Bluetooth, a été développée par l’inventeur. Elle traduit les lettres en s’adaptant à toutes les vitesses d’élocution.

« Les gens parlent à des vitesses différentes tout comme la façon dont les personnes muettes envoient des signes. Ainsi, nous avons intégré cela dans l’application pour plus de facilité », a-t-il précisé. Le dispositif offrirait une précision de traduction de quatre-vingt-treize pour cent.

Les gants sont personnalisables. L’utilisateur peut choisir la langue, le ton, etc. Encore mieux, les enfants peuvent opter pour des gants de princesse ou bien ceux de Spider-Man.

Pour Roy, il est nécessaire de lutter contre la stigmatisation de la surdité et des troubles de la parole. Cette invention constitue à la fois une véritable amélioration dans la vie quotidienne des personnes sourdes-muettes et une révolution dans les méthodes de communication.

Un défi personnel

Ce jeune ingénieur a remporté plusieurs distinctions. La plus notoire d’entre elles est l’« American Society of Mechanical Engineers ». Il compte équiper d’au moins un Sign-IO chaque école spécialisée du Kenya et, si possible, du monde entier.

« J’imaginais la vie de ma nièce si elle avait les mêmes chances que tout le monde dans l’éducation, l’emploi et d’autres aspects de la vie. Peu de gens comprennent la langue des signes et elle a toujours besoin d’un traducteur quand elle sort. Cette dépendance, à long terme, entrave le progrès dans la vie. Quand cela nous affecte personnellement, on sent la souffrance. C’est pourquoi je m’efforce de mener ce projet à terme », a confié Roy aux médias.