Clicky

Au Michigan, le département de la police spoilera la fin de Stranger Things à tous les criminels arrêtés

Stranger Things connait un succès retentissant auprès des sérivores. Cette série signée Netflix raconte l’histoire des habitants de la ville d’Hawkins, dans l’Indiana des années 80, qui ont été secoués par la disparition de Will Byers, un jeune garçon âgé de 12 ans. La série télévisée suit les aventures des amis de ce dernier et de sa mère, Joyce, interprétée par l’actrice Wynona Ryder, qui essayent de le retrouver.

Conscient du buzz suscité par la série, les policiers de l’East Lansing Police Department, dans le Michigan, ont décidé de surfer sur la vague de Stranger Things et d’en tirer profit. Sachant que rien n’effraye autant les fans de série que les spoilers, les policiers ont menacé les habitants du Michigan qui finiraient en prison de leur raconter la fin des saisons de la série.

Stranger Things

Les policiers ont utilisé Twitter pour faire cette annonce que certains n’ont pas prise au sérieux sachant que tous les épisodes de la saison 2 sont disponibles sur Netflix depuis le 27 octobre 2017.

Les murs tapissés de spoilers

Sur le compte de l’East Lansing Police Department, les policiers ont déclaré qu’ils avaient « tapissé les murs des cellules de leur prison de spoilers de Stranger Things » et que « ça devrait en dissuader plus d’un de venir y faire un tour ».

La menace a aussi ciblé les fans de football américain qui assistaient au match opposant l’équipe du Michigan State University football à celle du Penn State. À chaque fin de match, les supporters ont l’habitude d’abuser de la boisson.

La saison 2 déjà diffusée

Certains inconditionnels de la série ont cette menace de l’ordre de la blague, et on les comprend. Sur Twitter, ceux qui ont déjà vu la fin de la saison 2 se sont gentiment moqués des policiers du Michigan.

Les fans de la série ont indiqué que nombreux étaient ceux qui avaient déjà dévoré chaque épisode de cette deuxième saison. Certains twittos ont même nargué les policiers du Michigan en disant qu’ils seraient obligés d’enfreindre la loi pour vérifier si leur annonce était véridique.

Si c’est un coup de com de la part du département, le moins que l’on puisse dire est que les policiers s’y sont mal pris.

Share this post

Andy

Passionné de NTIC, sportif et à ce que l'on dit, un bon vivant !