Au Yosemite National Park, les chutes d’eau se mettent parfois à briller

Le parc national de Yosemite, dans les montagnes de la Sierra Nevada, dans l’est de la Californie, est l’un des plus beaux parcs nationaux des États-Unis. Et dans ce parc se produit chaque année en février, pendant quelques jours seulement, un phénomène formidable que seuls quelques chanceux parviennent à voir.

En effet à ce moment précis de l’année, et seulement lorsque des conditions météorologiques particulières sont réunies, on peut voir une chute d’eau s’illuminer comme de la lave de volcan en train de couler.

Parc Yosemite

Crédits Pixabay

La « chute de feu » du parc national de Yosemite

La chute Horsetail (ou Horsetail Fall en anglais)  est une chute d’eau saisonnière qui s’écoule en hiver et au début du printemps à l’est d’El Capitan, une formation rocheuse verticale de 900 m de haut située dans la vallée de Yosemite. Cette chute d’eau se forme lorsque la neige des montagnes fond pour se transformer en eau glacée, de décembre à avril.

Et au mois de février, lorsque certaines conditions météorologiques particulières sont réunies, la chute Horsetail se met à briller comme de la lave qui s’écoule. Ce spectacle époustouflant est connu sous le nom de « chute de feu » (« firefall » en anglais).

La chute de feu et sa lueur hypnotique rouge-orange attirent chaque année des amoureux de la nature et des photographes du monde entier dans le parc national de Yosemite. Le phénomène se produit généralement à la fin du mois de février et ne dure que sept à dix jours. Mais le spectacle n’est jamais garanti.

« Il y a toujours beaucoup de facteurs différents qui entrent en compte », affirme Scott Gediman, garde forestier et officier des relations publiques, qui a travaillé à Yosemite pendant 23 ans et a été témoin d’innombrables chutes de feu.

Une merveille de la nature particulièrement difficile à voir

Pour que la chute de feu se produise, il faut la synchronisation de nombreuses occurrences naturelles. Comme l’explique Gediman, il doit y avoir de la neige à Yosemite et il faut que la température soit suffisamment élevée pour la faire fondre et créer la cascade. Il suffit que la Californie connaisse une sécheresse.

Il faut également que le ciel soit bien dégagé, la moindre brume peut impacter le spectacle. Pour finir, le soleil couchant doit s’aligner exactement sur les chutes pour que, lorsqu’il plonge vers l’horizon, ses rayons se reflètent sur l’eau en train de couler pour donner l’impression qu’elle brille.

Mais même lorsque la neige, le ciel et le soleil sont dans les conditions idéales, les chutes de feu du crépuscule à Horsetail Fall ne durent pas plus de 10 minutes. Et vu tous les obstacles qui rendent difficile l’accès à la chute d’eau (conditions météorologiques dangereuses, chutes de neige), il n’est pas facile d’être là au bon moment pour voir ce fabuleux spectacle.

Mais ceux qui y parviennent sont rarement déçus, affirme Gediman.

Un ancien spectacle de feu artificiel au parc de Yosemite

La « chute de feu » est un fabuleux spectacle naturel qui se produit dans le parc national de Yosemite. Mais bien avant que Yosemite ne devienne un parc national, on pouvait y observer un phénomène similaire qui était artificiel par contre. En effet, depuis le sommet d’une autre montagne de la vallée, le Glacier Point, les visiteurs pouvaient profiter d’un spectacle de feu chaque soir à 21 heures. Mais ce spectacle-là était orchestré par les habitants du village de Curry, situé tout en bas de la montagne.

Après presque un siècle de rituel, le spectacle de feu artificiel a été interdit par le Service des parcs nationaux en 1968. Aujourd’hui, les visiteurs de Yosemite peuvent à la place admirer la formidable chute de feu naturelle qui se produit en hiver… quand les conditions sont réunies !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Mark Bouldoukian (@markian.b) le

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Johnny Kim Photography (@johnnykimphotography) le

Mots-clés insolite