Clicky

Il a créé une enceinte miniature à ingérer pour amplifier les sensations procurées par la musique

Jan Poope se décrit lui-même comme un artiste extrême. Il touche à pas mal de choses différentes et il lui arrive régulièrement de présenter de nouvelles inventions. La dernière en date met la barre très haut et c’est assez logique car l’Audiopill se présente sous la forme d’une enceinte miniature à… ingérer. Une enceinte censée amplifier les sensations apportées par la musique.

A la base, le produit se présente sous la forme d’une grosse gélule. Toute l’électronique est protégée par un polymère pour éviter qu’elle ne rentre en contact avec les organes de l’utilisateur.

Audiopill

On ne dirait pas mais cette jeune fille tatouée vient d’ingérer une enceinte.

Avant toute chose, il faut commencer par le régler en utilisant une télécommande magnétique.

Plusieurs rythmes au choix

Trois configurations sont possibles et elles correspondent chacune à un rythme bien particulier : 95 bpm, 130 bpm ou 143 bpm. Pour passer de l’un à l’autre, il suffit d’appuyer une, deux ou trois fois sur l’enceinte à l’aide de la télécommande.

Ensuite viendra le moment de l’ingérer. Là, ce n’est pas forcément la partie la plus compliquée puisqu’il suffira de l’avaler et on pourra même s’aider d’un verre d’eau histoire de la faire passer plus facilement.

Et après ? C’est assez simple. L’enceinte va s’activer et commencer à vibrer au rythme défini par l’utilisateur. Le son est totalement inaudible de l’extérieur mais ce dernier le ressentira dans tout son corps. Il ne lui restera plus qu’à se rendre en discothèque pour laisser la musique le posséder entièrement.

Car en effet, grâce à cette pilule magique, tout son corps va se transformer en une gigantesque caisse de résonance. Jan Poope promet une expérience à la fois intense et extatique. Sacré personnage.

Mais voilà, le problème c’est que l’inventeur manque de fonds et il a donc fait le choix de lancer une campagne sur Indiegogo pour essayer de récupérer un peu d’argent afin de lancer la production de l’Audiopill. Le truc, c’est que la campagne en question n’a pas du tout rencontré le succès et le projet semble plutôt mal engagé.

Et en même temps, ce n’est pas très surprenant. Je ne sais pas pour vous mais en ce qui me concerne, avaler un produit électronique composé de métal et de diverses autres choses, ce n’est pas franchement mon délire.

On termine avec une petite démo, et une fille sexy en prime.

Audiopill Nature

Jan avait même prévu une version pour les filles.

Mots-clés insolitevidéo

Share this post

Frédéric Pereira

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.

  • newsoftpclab

    On devrait tous faire comme ça?

  • Gringo

    La première question qui me vient à l’esprit c’est: est-ce réutilisable ? Je vous laisse le soin d’imaginer une réponse ou pas 😂